La tentation centriste de Renzi menace déjà la nouvelle donne politique en Italie

Par
Matteo Renzi, ancien président du conseil italien et figure du Parti démocrate (PD, centre gauche), ambitionne de rompre avec sa famille politique pour créer un nouveau parti centriste, une initiative à même de semer le trouble moins d'une semaine après l'entrée en fonction de la nouvelle coalition gouvernementale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - Matteo Renzi, ancien président du conseil italien et figure du Parti démocrate (PD, centre gauche), ambitionne de rompre avec sa famille politique pour créer un nouveau parti centriste, une initiative à même de semer le trouble moins d'une semaine après l'entrée en fonction de la nouvelle coalition gouvernementale.