Un «cimetière» de mammouths découvert en Sibérie

Par

Une concentration record d’ossements d’animaux éteints a été découverte près de Novossibirsk en Sibérie. Selon les informations préliminaires, les mammouths y mouraient en masse par manque de minéraux. Cependant, des armes en pierre indiquent que les animaux auraient pu être tués par les hommes préhistoriques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les chercheurs de l’université de Tomsk (2 900 km à l’est de Moscou) ont découvert le plus important ossuaire de mammouths et d’autres animaux éteints d’Eurasie dans le village Voltchia Griva, près de Novossibirsk rapporte RBTH, qui propose une vidéo de cette découverte.