Face à la contestation, Babis exclut de démissionner

Par
Le Premier ministre tchèque Andrej Babis, accusé de chercher à entraver une enquête pour fraude le visant, a assuré vendredi qu'il ne démissionnerait "jamais".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PRAGUE (Reuters) - Le Premier ministre tchèque Andrej Babis, accusé de chercher à entraver une enquête pour fraude le visant, a assuré vendredi qu'il ne démissionnerait "jamais".