Doyen Sports: une pieuvre aux connexions mafieuses

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Mais  là  c 'est le POMPOM  !!!!

"....Dans tout sport drainant beaucoup d'argent, il se passe de sacrés coups tordus.."

Pas vraiment  ........... prenez le GOLF  !!  Cool

 

Le foot incarne la mafia mais arrange tellement les Etats ! Cet opium du peuple....

Félicitation Mrs  Phillippin  ! Innocent

............ Vous  qui travaillez  dans les médias .....Connaissez  vous un  autre journal  aussi  Efficace Pérenne et  Rigoureux   ........? Cool

Moi  non plus  !!!!Cool

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 17/12/2016 02:01
  • Par

Le diagnostic de tout cela est que le système capitaliste a complètement pété les plombs et que le libéralisme, totalement libéré par la mondialisation, est le chant du cygne de notre civilisation. La conséquence de cette situation ? Un sursaut mondial ? Une 3ème guerre mondiale ? Peut-être est-ce la seule solution, terrible mais la seule "salvatrice".
Qui vivra verra ....

Joli travail d'enquête...

L'UE est en train de mettre une fois de plus la grèce à genoux, elle ne peut pas tout faire .

Beau travail jounalistique! Néanmoins, au bout des procedures judiciaires, les condamnations viendront probablement renflouer les caisses de l'État de New York.

Espérons que ces informations pitoresques seront reslayées sans modération dans le grand public  ( qui hélas s'en foutra peut-être ). En filigrane on voit que , petit à petit , les nouvelles réglementations bancaires commencent à gêner , un petit peu , ces manoeuvres financiéres .Il faut toujours voir le côté positif .

Le bagne pour tous ces pourris ! 

  • Nouveau
  • 17/12/2016 11:29
  • Par
Enquête passionnante. J'espère que la / les source(s) sont bien protégée(s). Mais le plus déprimant dans ce monde tel qu'il a été construit, c'est qu'à part le recours à des prostituées mineures tout cela a l'air tout à fait légal.

Enfin un commentaire lucide, bravo! Le sieur "ARRUE" devrait méditer(sic) là-dessus, mais son aveuglement à cogner sur les "pauvres hères manipulés", aveuglement, peut-être à l'insu de son "plein gré" remarquez...

L'Europe devrait interdire de tels montages financiers!

Des structures simples pour mieux contrôler.

  • Nouveau
  • 17/12/2016 15:58
  • Par

nouveau

Quinze commentaires ... Seulement.  Les footeux de MDP détournent manifestement leur regard. Ils commencent peut-être à voir l'ampleur ignoble du problème ...  Les autres s'en "foot" et ils ont tort : il s'agit d'une gigantesque machine aliénante à l'échelle de la planète ; excusez du peu !

Continuez. C'est du lourd, et cela sera productif à terme.  Clin d'œil

que commenter hélas?, ce n'est pas parcequ' il n'y a pas de commentaires que l'on n'est pas sidéré.

"Détourne" quoi mon bon garçon? Si vous passez du burlesque au grotesque, vos avis vont devenir l'équivalent d'excellents crédits bancaires non? 


Exact, mais le comprend t-il? Ben...

L'Enfer existe... sur terre bien sûr - nul besoin de chercher ailleurs que dans le coeur de l'Homme!

renaud, 

"""ce n'est pas parce qu' il n'y a pas de commentaires que l'on n'est pas sidéré."""

Exact. Manifestement, la sidération est violente et très répandue ! Ce que l'on peut comprendre !  CDT.  Clin d'œil

 

Alors heureux mon bon? Essayez de lire la petite analyse de monsieur David Loubet hein? Votre propension à saisir votre lorgnette par le bout de plus en plus petit va devenir néfaste, faîtes attention, après il est toujours difficile de remonter le pente glissante de la non lucidité, mais si vous aimez le "ski", bon, vous êtes sur la bonne voie quand même... 

  • Nouveau
  • 17/12/2016 19:23
  • Par

Merci pour ce travail !

La mafia ne peut se développer que cachée. D'où l'Omerta : "je ne vois rien, je n'entends rien, et surtout je ne dis rien".

ils sont répugnants ces personnages mafieux , beurk , à vomir

et chaque enquête amène son lot d'horreurs plus horribles les unes que les autres

continuez d'enquêter, chers journalistes, vous faites du bon travail, merci à vous

qu'ils tremblent, ces nababs de pacotille, dans leurs slips en or ! Rigolant

 

Je remarque sur la photo que de gauche à droite les cravates sont de couleur bleu, blanche et rouge (ou presque rouge). Est-ce un hasard?

Mesdames et messieurs les journalistes de Mediapart, soyez très prudents. À force de vous attaquer à toutes les mafia, le risque est grand de vous retrouver charlyhebdotisés. 

???

  • Nouveau
  • 18/12/2016 10:06
  • Par

Ils vont nous faire un remake des "tontons flingueurs" sous peu au kazakstan, mais ça risque d'être moins drôle qu'avec volfoni et le montalbanais . . . ;-)))

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

footballleaks-logo-trans
Douze journaux européens regroupés au sein du nouveau réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), dont Mediapart est l’un des membres fondateurs, révèlent à partir du vendredi 2 décembre l’opération Football Leaks, la plus grande fuite de l’histoire du sport.

Obtenus par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel et analysés par tous les journaux membres de l’EIC, 18,6 millions de documents – soit un volume de 1 900 gigaoctets – offrent une plongée spectaculaire dans les secrets de l’industrie du football. Fraude et évasion fiscales, réseaux de prostitution, connexions mafieuses, exploitation de joueurs mineurs… Football Leaks documente de manière inédite la face noire du sport le plus populaire d’Europe.

Soixante journalistes, associés à huit informaticiens qui ont développé des logiciels spéciaux pour l’opération, ont enquêté pendant plus de six mois. Les publications d’intérêt public de Football Leaks, qui reposent sur des documents authentiques et de nombreux témoignages, s’étaleront de façon simultanée pendant trois semaines.

Outre Mediapart, le projet Football Leaks rassemble Der Spiegel (Allemagne), The Sunday Times (Royaume-Uni), Expresso (Portugal), El Mundo (Espagne), L’Espresso (Italie), Le Soir (Belgique), NRC Handelsblad (Pays-Bas), Politiken (Danemark), Falter (Autriche), Newsweek Serbia (Serbie) et The Black Sea, un média en ligne créé par le Centre roumain pour le journalisme d’investigation, qui couvre l’Europe de l’Est et l’Asie centrale.

Cet article a été mis à jour le 19 décembre pour préciser les liens entre la société de négoce des Arif et une grande entreprise française.

Les membres de la famille Arif n'ont pas donné suite à nos questions. Contacté par l'EIC, Nelio Lucas a refusé de nous répondre. Il l'a fait au moyen d'une lettre rédigée par Harbottle & Lewis, le cabinet d'avocats londonien de Doyen Sports. Les avocats écrivent que leur client « se réserve le droit de vous poursuivre » en justice si jamais nous persistions à publier.

Les avocats allemands de Doyen Sports ont également fait parvenir un courrier à l'EIC en réponse à nos questions adressées à Nelio Lucas et Arif Efendi : « Une large partie de vos questions reposent sur des hypothèses fausses et constituent une atteinte au droit des personnes mises en cause. Surtout, vos questions reposent manifestement sur des informations qui (comme vous l'a fait savoir, le 14 décembre, Hartbottle & Lewis LLP) visent à nuire à nos mandants et qui ont été récupérées de manière gravement délictueuse. »