A bord de l’«Ocean Viking», ces femmes et ces hommes au secours des migrants

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Crâne à moitié rasé, dreadlocks et tatouages sur l’avant-bras suffisent à l’identifier. Sous ses airs mi-rasta mi-punk, Tanguy, alias « Tang », est l’une des figures de l’Ocean Viking. À près de 40 ans, il occupe un poste déterminant : depuis trois ans, il est à la tête des équipes de recherche et de sauvetage et compte douze personnes sous ses ordres.