Aux sources de la crise de Podemos

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que des élections anticipées ont été annoncées pour le 28 avril en Espagne, les droites ont investi la rue le week-end dernier pour réclamer la démission de Pedro Sánchez, le chef du gouvernement espagnol. Samedi 16 février, plus de 200 000 personnes ont manifesté à Barcelone pour protester contre le procès politique intenté contre les dirigeants indépendantistes catalans. Un sujet qui divise profondément les gauches espagnoles.