Le dernier cri de David Buckel

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.-  Samedi matin, il allait faire beau à New York. La météo promettait un temps radieux, la vraie première journée du printemps. C’est cette aube-là qu’a choisie David Buckel pour se donner la mort dans un grand parc populaire de Brooklyn.