En Grèce, une société à bout met en accusation ses responsables politiques

Par
Arrivé au pouvoir en Grèce sur un programme de gauche, le Pasok doit assumer un sévère plan d'austérité. La seule contestation se trouve dans la rue. Entretiens avec des politologues grecs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Tout le monde est devenu spécialiste de la Grèce, mais personne ne peut vraiment comprendre ce qui va se passer chez nous demain! C'est bien simple: on ne sait pas.» Ces paroles de Georges Contogeorgis, politologue, résument la pensée de plus d'un intellectuel grec interrogé sur la vie politique de son pays. Gerassimos Moschonas, professeur de politique comparée, ne dit pas autre chose:«Nous vivons un moment rare dans l'histoire d'un pays; il n'y a pas de précédent, nous sommes devant une page blanche.»