Espagne : l'affaire de financement occulte se rapproche de Rajoy

Par et Tono Calleja

Luis Bárcenas affirme avoir remis 20 000 euros en 2009 et 25 000 en 2010 au président du gouvernement espagnol, alors président du parti. Mariano Rajoy aurait par ailleurs détruit les documents sur la comptabilité parallèle du PP qu'il lui avait fournis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ancien trésorier du parti populaire (PP, droite, au pouvoir), Luis Bárcenas, a mis directement en cause le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, et sa numéro deux, Maria Dolores de Cospedal, dans le financement occulte du parti lors de sa déclaration devant le juge Pablo Ruz lundi 15 juillet. Selon son témoignage, le président a non seulement touché des milliers d’euros de la « caisse B » du parti, alimentée avec l’argent donné par des entreprises, mais il savait aussi que de hauts responsables du PP touchaient des compléments de salaires.