Affaire Brunson: le défi fou d’Erdogan envoyé à Trump

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant.-  En novembre 2016, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait accueilli avec soulagement l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Pour l’homme fort de la Turquie, l’arrivée au pouvoir du candidat républicain faisait naître l’espoir d’une redéfinition des relations entre les deux pays alliés au sein de l’Otan, tombées au plus bas au cours des dernières années de l’administration Obama.