"Tout faire pour éviter un hard Brexit", dit Kurz au côté de Macron

Par
Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré lundi qu'il fallait tout faire pour éviter la sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne ("hard Brexit") fin mars, Emmanuel Macron soulignant à ses côtés l'importance de préserver les règles du marché unique et de l'UE.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré lundi qu'il fallait tout faire pour éviter la sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne ("hard Brexit") fin mars, Emmanuel Macron soulignant à ses côtés l'importance de préserver les règles du marché unique et de l'UE.

Le dirigeant autrichien et le président français s'exprimaient avant un entretien à l'Elysée visant à préparer la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement européens mercredi soir et jeudi à Salzbourg, en Autriche, pays qui assure actuellement la présidence de l'UE.

"Je pense que nous sommes d'accord pour dire que nous devons faire tout ce qu'il est possible de faire pour éviter un hard Brexit et rendre possible une coopération forte entre le Royaume-Uni et l'Union européenne même après son départ de l'UE", a dit Sebastian Kurz au côté d'Emmanuel Macron.

Ce dernier a jugé qu'il était "indispensable que nous puissions trouver un accord, en tous cas que les règles de cohésion, de protection de l’Union européenne et du marché unique soient pleinement préservées, alors même que la Grande-Bretagne a à assurer le respect du vote de ses concitoyens".

Le temps presse pour parvenir à un accord sur les conditions de retrait du Royaume-Uni de l'Union avec pour horizon le Conseil européen du mois d'octobre. Des obstacles restent à surmonter pour y parvenir, en particulier le problème de la frontière entre l'Irlande et le Royaume-Uni.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale