On a vu la lumière des ondes gravitationnelles

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce sont des moments comme celui-là qui me rassurent quant au fait que la science marche », déclare Andrew Howell, astronome à l’université de Californie à Santa Barbara, potentiel signataire d’un futur article qui, selon la revue Science, devrait avoir 4 600 auteurs, un tiers de l’effectif total des astronomes.