L'ombre d'Allende plane sur les élections au Chili

Par et Miguel Angel Villena

La candidate favorite à la présidentielle, Michelle Bachelet, est la fille d'un militaire qui resta fidèle à Salvador Allende, renversé par le coup d'État de Pinochet en 1973. Sa rivale principale à droite, Evelyn Matthei, est la fille d'un membre de la junte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le coup d'État du général Augusto Pinochet contre le président socialiste Salvador Allende s'est produit il y a tout juste quarante ans, mais les fantômes du passé continuent à marquer la politique d'aujourd'hui au Chili. Quatre décennies après, ce bain de sang, qui a engendré dix-sept ans de régime militaire (1973-1990), n'est pas tombé dans l'oubli. Ni pour les uns ni pour les autres. D'ailleurs, la polarisation sociale s'est immiscée dans la campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives de ce dimanche 17 novembre.