Les réseaux africains de Manuel Valls

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une sacrée bourde diplomatique. Lundi, le Gabon a rappelé son ambassadeur en France pour « consultation ». En cause : une petite phrase du premier ministre Manuel Valls, estimant que le président Ali Bongo n’était pas élu démocratiquement. C’était samedi soir sur le plateau d’« On n’est pas couché » sur France 2. L’humoriste Jérémy Ferrari interpelle vivement Manuel Valls à propos de la marche du 11 janvier 2015 :