Un attentat meurtrier fragilise la paix au Mali

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bamako (Mali), envoyé spécial.– Le Mali a connu mercredi 18 janvier le plus meurtrier attentat de ces dernières années de crise. Le carnage a ciblé l’un des rares symboles encourageants de paix, dans un pays dont on n’aperçoit toujours pas la fin de la chute.