Berlusconi prêt à diriger l'Italie si la CEDH annule son interdiction

Par
L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi se dit prêt à reprendre la tête d'un gouvernement si la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) annule le jugement qui lui interdit jusqu'en 2019 d'occuper un mandat électif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi se dit prêt à reprendre la tête d'un gouvernement si la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) annule le jugement qui lui interdit jusqu'en 2019 d'occuper un mandat électif.