Algérie: Bouteflika réélu, c'est «la victoire des affairistes et de l'informel»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce sont peut-être des fils à papa (la tchitchi) qui peuvent, sans être inquiétés par la police,  conduire de grosses cylindrées dès l'âge de 14-15 ans (il faut quand même pouvoir voir la route pour conduire ces véhicules).

Il y a quand même une frange de la population qui profite bien du système...

 

"""Vous expliquez ça comment ?""""

Ben comment dire, ce sont des "envoyés très spéciaux" en service commandé ! Ils sont rackés quoi !

Là, pour le coup, ils doivent s'en mordre les doigts les abstentionnistes ! Au moins, ils auraient pu tenter sinon un changement de politique du moins un changement d'homme ! Ce pov'Bouteflika il sert à quoi au juste aujourd'hui ? C'est pas lui qui décide, pov'pantin !

Bon, eh bien que ça nous serve d'exemple ! Que nos EUROPEENNES soient flamboyantes comme jamais : place au changement avec la gauche légitime ! Nous le devons à nos anciens qui se sont sacrifiés pour nous,  comme à nos enfants qui sont en train d'être sacrifiés !En pleurs

Une momie a pulvérisé un esclave!!!

Au vu de ce qui se trame en Françe, et bien entendu, partout

dans mon dentier, les lendemains déchantent.

Bien cordialement.

Vous ne comprenez pas que le résultat qui a été annoncé aurait été le même s'il y avait eu un taux de participation de 100% ? 

Pensez-vous que la France ou n'importe quelle

autre région du globe est VERITABLEMENT

Démocratique?

Bien cordialement.

L'algérie battu en demi finale Bouteflika 4 Algérie 0

Ce pays mérite mieux et les hommes que la France a fait souffrir lors de la guerre d'indépendance doivent se retourner dans leurs tombes

alain le taxi 

De 1962 jusqu'au début des années 80, l'Algérie s'est transformée de manière positive. L'accès gratuit à la santé, des jeunes scolarisés en masse dans un système éducatif de plus en plus performant : le progrès était visible à l'oeil nu pour tout observateur qui allait régulièrement en Algérie. Les cars scolaires desservaient les coins les plus reculés pour amener les élèves à l'école. Au début des années 80 (avec la mort de Boumedienne et l'arrivée de Chadli) l'Etat algérien s'est progressivement dilué pour laisser le champs libre à la corruption et aux trafics les plus divers. L'éducation n'existe quasiment plus.

Même si des erreurs (voire des crimes) ont été commises sous l'ère Boumedienne, il y a eu des avancées importantes pour le peuple algérien. 

Les oppositions entre l'Algérie et la France ne sont qu'un écran de fumée, les personnes à la tête de l'Algérie ont de nombreuses "amitiés" en France. De temps à autre pour ressouder les Algériens, les dirigeants algériens inventent une querelle avec la France.

Prenez le cas de l'autoroute Est-Ouest en Algérie, c'est une affaire entre Algériens et Chinois et pourtant on y retrouve un personnage de la france-afrique (je ne mets pas de majuscules volontairement) Falcone.

Pas faux... Mais de là à "élire" un légume... La question qu'on peut se poser: à quoi ou qui ça sert?

ces hommes pensaient vivre mieux et profiter des richesses de leurs pays mais je vois que ce n'est pas mieux si non pire, le peuple Algérien est sous un dictat sans précédent !!!!!

http://blogs.mediapart.fr/blog/youcef-benzatat/190414/reelection-de-bouteflika-et-terrorisme-d-etat

@ FRENCHPADDY

Quasi ?????? c'est de l'humour ?

parce qu'il est plus mort que grabataire !

  • Nouveau
  • 18/04/2014 20:51
  • Par

Les algériens ont de la chance, le FLN aurait pu proposé à l'élection un président mort Boumedienne par exemple  !

De toute façon, Bouteflika est malade et les algériens devront revoter dans quelques mois.

@ MKA  59

QUELQUES MOIS ????? quelques jours !!! (quelques  heures ?)

 81,53 % des suffrages,

Rien que ça, on comprend qu'on n'est pas en démocratie...

Puisqu'on parle des morts vivants..2009...Au terme du scrutin, le président Zine el-Abidine Ben Ali est réélu avec 89,62 %  (arrivant premier au classement il a gagné un séjour à vie à Djeddah où il coule de paisibles jours..)

Même si Chirac n'a gagné qu'un logement à vie, ils sont resté copain:

http://www.ina.fr/video/2455884001014

Dans le petit journal, Baptiste Muckensturm, envoyė spécial I-télé a montré hier son visa délivré pour couvrir les élections en disant que l'info était là :

le visa expirait avant un éventuel second tour...Tu m'étonnes!

Une autre inquiétude très grave en Algérie :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-christophe-marti/160414/une-population-et-une-region-en-danger-au-coeur-de-lalgerie-les-mozabites-et-le-mzab

On aurait tord de ne pas s'inquiéter. De l'autre coté de la Méditerranée, ces régimes mafieux sont de vrais dangers pour l'Europe du sud (et même toute l'Europe). L'Algérie serait un très beau pays, on doit offrir à la jeunesse du pays un avenir. C'est triste, les fripouilles semblent bien s'entendre des deux coté de la mer. L'indifférence de l'Europe lui coutera cher...

"C'est triste, les fripouilles semblent bien s'entendre des deux coté de la mer"

Une partie du problème est là, la critique des dirigeants algériens par les Européens (dirigeants et médias) peut être qualifiée de "service minimum". En réalité le statu quo les arrange (MAM n'avait pas eu la même retenue, elle avait proposé ouvertement les services de le France, pour l'Algérie on évite la publicité)

Cohn-Bendit avait, avec d'autres personnes supervisé, des élections en Algérie, il avait alors constaté qu'il y avait eu une fraude massive mais devant les caméras, il a avalisé la conclusion des représentants de l'Europe qui était que cette élection était parfaitement transparente (j'ai presque envie d'utiliser des majuscules...)

De même, un membre de la nomenclatura algérienne était venu en France "pour échapper aux islamistes" .Cette personne, Mme Khalida Messaoudi, a pendant plusieurs années squatté les plateaux télé et radio pour dénoncer... Aujourd'hui devenu Mme Khalida Toumi, elle est ministre du gouvernement Algérien (depuis son come back en Algérie, elle a obenu différents ministères le premier en 2002).  Les médias français en l'occurrence ont contribué à lui donner un certain crédit qu'elle a pu négocier pour obtenir un portefeuille de ministre.

Je ne veux pas faire de procès d'intention, mais Mohamed Sifaoui semble avoir compris : je ne l'ai pas souvent entendu parler de l'Algérie sinon pour parler des islamistes.

On peut comparer à un système mafieux : ceux qui ne rentrent pas dans le rangs sont broyés ceux qui coopérent sont récompensés.

 

 

On fait bien de donner des leçons aux Algeriens :

À la Réunion, la veille de second tour , on sait se tenir :

http://www.clicanoo.re/416383-sainte-suzanne-des-bons-d-essence-et-de-l-argent-a-la-veille-du-2eme-tour.html

Il y a même un enregistrement du futur Maire corrompant tranquillement un assesseur d'un bureau de vote du lendemain. MDP fait école...

Extrait :

Et la dame demande ce qu’elle doit faire pendant le vote en tant que 2e assesseur d’Alamélou. Instructions du candidat Gironcel : "Tu tiens le bureau 11, tu ne nous embêtes pas. Quand tu la remplaces (ndlr : l’assesseur titulaire), tu fais passer le message aux autres. Tu dis (ndlr : à l’équipe) allons travailler ensemble. Comme ça ils comprennent (rires)". La dame demande quand est-ce qu’elle pourrait revoir le maire ? Pour la deuxième fois M. Gironce répète : "Je regarde en cours de semaine comment je pourrai te donner un petit coup de financièrement". Et la dame d’insister : "Là pour le week-end, je n’ai pas droit à une petite ???" Réponses : "Déjà, mi remett’ a ou deux bons d’essence... Puis une petite monnaie... Et la semaine prochaine, j’essaierai de voir un petit peu plus pour te dépanner financièrement". Sans commentaire.

quand on pense à ces a élections algériennes truquées, on est content d'être en France... 

  • Nouveau
  • 20/04/2014 12:32
  • Par

"le dotant ainsi d’une légitimé (légitimité) à l’international."

Le changement politique d'une classe par une autre n'implique pas forcément la transformation vers un meilleur d'un régime. Un clique remplace ainsi très facilement une autre. C'est ce que l'on voit depuis toujours. Pour qu'une transformation positive se construise dans une société, il faut qu'une évolution des mentalités s'installe sur le plus grand nombre . L'Algérie a montré, depuis sa naissance et par sa brève histoire, son incapacité à être révolutionnaire et démocratique en même temps.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale