Algérie: il n'y aura pas de second tour, l'opposition dénonce les fraudes

Par

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika devrait remporter dès le premier tour un quatrième mandat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika devrait remporter dès le premier tour un quatrième mandat à l’issue d’une élection qui semblait jouée d’avance. Son principal adversaire, Ali Benflis, a affirmé qu’il rejetait « en bloc et en détail » le résultat, dénonçant une « fraude à grande échelle » et de « graves irrégularités » tout au long de la journée et partout dans le pays.