Les experts de l'OIAC sans doute pas à Douma mercredi

Par
Les inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont dû reporter leur visite sur le site de l'attaque présumée à l'arme chimique du 7 avril à Douma dans la banlieue de la capitale syrienne pour des raisons de sécurité, apprend-on de spécialistes du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La HAYE (Reuters) - Les inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont dû reporter leur visite sur le site de l'attaque présumée à l'arme chimique du 7 avril à Douma dans la banlieue de la capitale syrienne pour des raisons de sécurité, apprend-on de spécialistes du dossier.