Deuxième phase des élections législatives en Inde

Par
La deuxième phase des élections législatives indiennes, qui prendront fin en mai et lors desquelles l'opposition cherche à priver le Premier ministre nationaliste Narendra Modi d'un second mandat, a débuté jeudi matin.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW DELHI/BANGALORE (Reuters) - La deuxième phase des élections législatives indiennes, qui prendront fin en mai et lors desquelles l'opposition cherche à priver le Premier ministre nationaliste Narendra Modi d'un second mandat, a débuté jeudi matin.

Plus de 155 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour cette deuxième phase, qui concerne 95 circonscriptions réparties dans 12 Etats, dont certaines parties de l'Etat du Jammu-Cachemire, foyer de tensions avec le Pakistan voisin.

Le parlement indien compte, au total, 545 sièges.

L'enjeu de cette deuxième phase était les Etats du Tamil Nadu et du Karnataka, dans le sud de l'Inde, où le parti du Congrès (opposition) et ses alliés doivent enregistrer des gains importants pour espérer chasser du pouvoir le BJP (Bharatiya Janata Party, nationaliste) de Narendra Modi.

La première de ce scrutin géant, qui concerne au total près de 900 millions d'électeurs, s'est déroulée la semaine dernière. Les bulletins de vote seront dépouillés le 23 mai et les résultats devraient être connus le même jour.

Modi et le BJP, arrivés au pouvoir lors des précédentes législatives en 2014, ont joué cette année sur la corde nationaliste, "hindu first", et mené une campagne électorale agressive de polarisation communautariste, reprochant à leurs adversaires de chercher à apaiser les minorités.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale