«A l’air libre»: Macron face aux attentes des soignants, un entretien avec Cédric Herrou, l’enjeu du recensement aux Etats-Unis

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Un air pur et libre lors de l'entretien en plein air de Cédric Herrou. Merci

Si Emmanuel répond à l'invitation, je peux venir ?

+ 1

et moi, est-ce que je peux venir aussi ?

undecided

Cédric c’est un humaniste !

   Adrien Quatennens 

Rendez-vous ce mardi à 8 h15 sur  CNEWS 

Participez avec #LaMatinale

                              

" L’accord #MacronMerkel porte sur 500 milliards qu’il faudra rembourser dans le cadre des traités.

C’est donc la promesse de futures politiques d’austérité comme celles qui ont fragilisé l’hôpital public.

L’Europe est à la ramasse , il faut annuler la dette ! "

Visiblement vous vous êtes trompé d'article à commenter à moins que vous ne soyez un propagandiste désespéré et désespérant.

Le titre est Macron face aux soignants :

réponse ( contenu dans le commentaire  ) :

 " L’accord #MacronMerkel porte sur 500 milliards qu’il faudra rembourser dans le cadre des traités  ...

 C’est donc la promesse de futures politiques d’austérité comme celles qui ont fragilisé l’hôpital public. "

On pourrait ajouter " dont l'hopital public ne peut être exclu à priori ( voir la notion des 35 H ) ".

Il ne faut pas être un contestataire désespéré et désespérant  avant d'avoir tout lu , y compris les titres ...

oui mais là, on parlait de Cédric Herrou

 Le titre était ...

" Macron face aux attentes des soignants , un entretien avec Cédric Herrou , l’enjeu du recensement aux Etats-Unis ..   "

Bonjour.

Il ne faudrait pas que l'arbre du service public santé à renforcer absolument cache la forêt des autres services publics bien à la peine : justice, éducation notamment.

Cordialement

Didier M.

Dommage que vous n'ayez pas séparé la video de  Cedric Herrou, car il est beaucoup moins visible que le débat sur les soignants en ce moment, or le probléme continu malgré et surtout avec le covid 19... mais qui en parle ! Cette situation en ce moment m'a fait penser à celle de 1941 quand les français sortaient moins pour ne pas rencontrer des allemand et des milices qui défouraillaient aux moindre manquements, et franchement la chasse aux insoumis que nous sommes ressemble dangereusement à celle de cette époque dans notre propre pays ! Où  allons-nous ! qui sommes-nous !

Excellentissime !

Quel courage, quelle détermination, quelle vision des relations  humaines dont feraient bien de s'inspirer quiconque à vocation à servir l'intérêt général !

Pas étonnant que les forces de polices lui cherchent pouilles, le traquent et le harcèlent !

Cedric Herrou devient un symbole, là, d'un coup !

Bravo, bravo, bravo !

  • Nouveau
  • 19/05/2020 18:30
  • Par

Je souhaiterais que le sauvetage nécessaire des personnes qui traversent clandestinement la frontière, débouche sur la possibilité de leur procurer la sécurité d'avoir des papiers et un travail et permette le démantèlement des filières de passeurs et de trafiquants d'esclaves qui les abandonnent dans la nature à la moindre difficulté.

C'est un problème complexe car la clandestinité de ces travailleurs migrants et de leurs familles profite largement à une économie souterraine dans laquelle on trouve par exemple des exploitants agricoles qui en "utilise" et qui ne veulent pas qu'on se mêle de leurs affaires. Sans parler des milliers de "petites mains", cuisiniers  et autres employés domestiques de nos bourgeois parisiens et autres..

 

Le marché de la main d'oeuvre de gré à gré pour les récoltes se poursuit. Après l'opération poudre aux yeux "solidaire" pour la récolte des fraises "françaises", sur 300 000 volontaires de l'"intérieur" 45 000 auraient été embauchés avec des fortunes diverses, histoire de montrer que "les chômeurs sont des feignants."  "Ils n'ont pas de résistance",  " ils refusent de faire des heures supplémentaires ..." se répandent dans les médias certains vaillants et pauvres patrons producteurs par ailleurs chaque année en difficultés.

La FNSEA  vient d'obtenir l'ouverture des frontières aux travailleurs étrangers issus de l'Union Européenne (on souhaite l'arrivée des ouvriers agricoles d'autres pays) qui viennent gagner disent-ils trois fois plus que dans leur pays ce qui permet d'alléger pas trop mal les cotisations sociales de l'entreprise (ces malheureux patrons osent appeler cela des "charges") Règlement du "plombier polonais" oblige, la sécurité sociale  dans ces pays coûte moins cher, ainsi que les accidents du travail ...

On embauche aussi couramment des familles entières avec enfants contre un salaire "forfaitaire" versé au chef de famille, ni vu ni connu...

L'action humanitaire aux frontières ne doit pas contribuer à alimenter ce marché clandestin où le moindre contrôle de l'Administration, si décriée par nos ultra libéraux des campagnes, peut tourner au drame pour les fonctionnaires hommes ou femmes qui risquent parfois leur vie.

Non, Herrou n’est pas un héros par Régis De Castelnau

Publié le 20/05/2020 à 14:20

La relaxe prononcée la semaine dernière au bénéfice de Cédric Herrou par la cour d’appel de Lyon a été saluée par les belles âmes comme une grande victoire pour la vocation humanitaire de la France qui refuserait ainsi de sanctionner un « délit de solidarité ». Et dénoncée par le camp d’en face, comme une autorisation judiciaire donnée au « Grand remplacement ». Bravo les juges ont dit les uns, honte à eux ont dit les autres. Le problème c’est que cet arrêt ne mérite ni cet honneur ni cette indignité. Avant de revenir sur la mécanique juridique et judiciaire qui l’a permis, on va se permettre quelques observations sur la personne de Cédric Herrou et sur les raisons pour lesquelles il était poursuivi.

Suite...

https://www.marianne.net/debattons/billets/non-herrou-n-est-pas-un-heros

Ah il fallait bien qu'il y en ait un qui fasse sa "crise de calcaire"!

et Régis de Castelnau (quel beau nom, il vient de loin celui-là!) n'y a pas échappé... frown

Comme c'est triste pour lui (et pour les autres)!

POISSSON, quand vous aurez qqchose de plus intéressant à nous mettre sous la dent, vous serez le bienvenu... non mais sans blague, on aura vraiment tout vu!

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous