En pointe contre Daech, le PYD kurde divise la population syrienne

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Euréka,! C'était donc ça, l'explicaiton de bons nombres de commentaires sur Mediapart!

http://www.liberation.fr/debats/2016/08/16/le-guide-d-une-geopolitique-de-comptoir_1472810

La source la plus fiable est J Kerry lui-même dans son audition du 4 septembre 2013 lorsqu'il reconnaît, aprè une question de la sénatrice ROS, que "des pays arabes" ont proposé de payer l'intervention US alors encore envisagée, et qu'"ils paieraient tout si les USA tapaient aussi fort qu'ailleurs" a dû préciser Kerry.

Je suis un des commentateurs de Médiapart qui y contredit très souvent les Pierret, Filiu, Puchot et Burgat, et sachez que j'ai des milliers de sources de livres et d'articles depuis 1968, date de mon 1er voyage au Moyen-Orient suivi de 14 ans de séjours professionnels civils dans 6 pays de l'ex Empire Ottoman, donc avec une connaissance beacoup plus large que tous ces personnages chercheurs, diplomates et/ou journalistes et/ou conférenciers rémunérés. Je reste prêt à tout débat, mais sachez que Burgat par ex. s'y est refusé.

La division entre les kurdes turcs, syrien, irakiens et iraniens n'est pas récente. Leurs intérêts politiques et la dimension du pouvoir sur des territoires stratégiques d'un point de vue des ressources énergétiques rendent difficiles la création d'un super territoire "kurde", d'où les divisions entre kurdes occidentaux et orientaux. Apparemment pour les différents protagonistes, mieux vaudrait plusieurs territoires kurdes autonomes au sein des frontières actuelles.

cf

https://www.franceinter.fr/emissions/rendez-vous-avec-x/rendez-vous-avec-x-20-septembre-2014

https://www.franceinter.fr/emissions/rendez-vous-avec-x/rendez-vous-avec-x-27-septembre-2014

                         " La guerre serait déja fini si nous avions des armes." Voila la parole d' un stratège avisé et responsable!

Un tacticien, pas un stratège {#emotions_dlg.tongue-out}. Utilisez les flèches gauche et droite pour naviguer.. Un stratège voit plus loin que le bout de son nez. Explication : le tacticien se contente de la supériorité tactique qui s'effondre lamentablement si elle n'est pas suivie, oups ! précédé d'une grande vision stratégique. Moralité : l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ... bref,

Ils poursuivent la même politique d'étendre leur territoire et ils ne parviennent pas à s'entendre, c'est incompréhensible. Comme quoi les mêmes ne finissent pas toujours par se rencontrer ... bref,

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

vous vous clamez sur le flood, ou vous réglez votre ordinateur si c'est involontaire?

Je suis vraiment désolé pour ces dérangements intempestifs bien involontaires dont je prie tous les lecteurs et les personnels gérant les commentaires, de bien vouloir me pardonner. D'habitude lorsque je clique sur le bouton "publier" le commentaire s'affiche instantanément sur le fil. Hors là, à chaque fois que je cliquais rien n'était publié. J'ai patienté plusieurs minutes sans aucun  résultat de la publication attendue de mon commentaire. J'ai persisté en cliquant plusieurs fois de suite, puis j'ai renoncé et je suis sorti du site MDP. Je suis revenu  quelques temps ensuite à deux reprises et j'ai renouvelé l'opération sans succès.  Hors je m'aperçois maintenant que mon commentaire a été publié de façon différée en plusieurs fois.Il est évident pour moi que la publication d'un unique commentaire suffisait. Les personnels de Médiapart ont dépublié ces commentaires intempestifs et répétés et je les en remercie Je ne comprends pas ce qui a pu se passer et demande tout éclairage utile à cet effet. Merci

Il y a un bug parfois.
Relancez mediapart ou rechargez la page.

Normalement votre commentaire sera présent.

Merci Pascal

Attention toutefois, la difficulté qui se produit parfois est la perte du commentaire avec le rechargement de la page. Il est prudent d'en faire une copie au préalable lorsque la touche "publier" semble ne pas fonctionner.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il me semble qu'il s'agissait plus de "pactes de non agression" localisés et de circonstance, chacun y trouvant momentanément un intérêt bien compris au vu de ses priorités du moment.

"Puchot ne voit toujours dans les "rebelles" que de gentils gars bien sous tout rapport et ce contre tout objectivité journalistique"

Il y a bien des gens qui voient dans El-Assad un grand démocrate élu avec 99% des voix...

Et en ce moment L'aviation syrienne bombarde Hasakah en territoire kurde... Assad protecteur des Kurdes qui peut y croire?

Et c'est pourtant, malheureusement,  ce qui va arriver. Ce peuple minoritaire qui réclame une autonomie depuis longtemps,  dont les differentes composantes servent selon leur intérêt du moment les occidentaux,  qui a été plus que maltraité en Turquie,  en Irak et, bien que branche minoritaire du chi'isme ne plaît pas non plus aux mollahs iraniens (peut être parce que leurs femmes combattent) va  être une fois de plus le grand oublié.  Quant à nous parler du fait qu'ils ne soutiennent pas "les rebelles" syriens ( lesquels Daesh,  Al Nosra ?), un peu d'objectivité dans la terminologie ne saurait nuire. Merci. 

 

Pas forcément, soyons optimistes, ils peuvent aussi leur mettre une branlée. Qui aurait parié sur eux à Kobane, pris dans leur Stalingrad entre Daesch et Erdogan ? Bon, c'est vrai, Obama avait sans doute un peu tordu le bras d'Erdogan pour qu'il laisse passer à contre-coeur une colonne de peshmergas en renfort après que ce dernier ait tout fait pour saboter la résistance des YPG. Il n'était pas possible de perdre Kobane, c'était un enjeu symbolique majeur pour les égorgeurs qui se sont fait mettre minables malgré leurs armes modernes, leur supériorité numérique et le soutien de certains de nos "alliés". D'ailleurs cela a sonné la fin de la récréation pour eux.

J'espère que vous avez raison et que la coalition se souviendra d'eux, et non prioritairement de leur accords pétroliers avec les dynasties wahabites ou d'intérêts sordides avec ce salaud d' Erdogan. 

L'aviation russe ou syrienne bombarde là d'où tirent les rebelles armés de toutes façons illégaux, qui n'hésitent pas à se positionner dans les boulangeries et les centres médicaux, comme le font toujours les mercenaires dans la logique des ces combats entre insurrection armée et  les forces publiques.

Posez vous la question pourquoi ces bombardements ?

Al Hasakah est depuis 2011 en partie tenue par les troupes du gouvernement légal de Syrie, alors que les kurdes  maitrisent tout le territoire autour.

Il s'agit donc d'une garnison gouvernementale restée installée au cœur du territoire kurde. Il semble que les kurdes ont voulu déloger cette garnison encerclée. Logiquement le gouvernement légal de Syrie vient en aide à sa garnison et donc bombarde avec ses avions les assaillants.

Ce ne sont donc pas les syriens qu'il faut critiquer, mais les kurdes qui dans la situation actuelle veulent sans attendre se débarrasser des symboles restant du gouvernement légal de Syrie encore implantés sur le territoire que les kurdes revendiquent.

Je peux les comprendre, mais c'est une mauvaise stratégie qui envenime inutilement les relations avec Damas. Il suffisait de prendre patience, de laisser tranquille cette minuscule enclave gouvernementale en prévision des négociations futures avec Damas. Mais il y a certainement derrière cette affaire, les conseillers US qui ont poussé au conflit pour continuer à semer le chaos.

Mais évidemment en bonne répétitrice de la propagande atlantiste, on ne donne pas tous les éléments pour comprendre. C'est du mensonge par omission!

Forces publiques ? Dans le conflit syriens, il n'y a plus de forces publiques qui vaillent. Il y a peut-être plus de mercenaires du côté de Bacharach quand chez ceux d’en face. Les chiites libanais, iraniens, irakiens et afghan et les milices de défense ne sont pas des forces publiques, mais bien des mercenaires.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Lorsque les Syriens qui en avaient marre du régime mafieux et sanguinaire du clan Assad sont descendus, pacifiquement, dans la rue, ils se sont fait tirer dessus par l'armée du régime. 

Et d'escalade sanglante de la répression en escalade sanglante, les opposants au clan Assad ont pris les armes. Et dans un premier temps les opposants démocrates ont demandés aux démocraties de leur fournir des armes. Les démocraties ( USA, France, Angleterre etc ) ne l'ont pas fait.

Par contre des dictatures régionales ( Qatar, Arabie Saoudite, "démocratie autoritaire' turque ) n'ont pas eu d'états d'âmes. Elles ont massivement livrées armes ( instructeurs ? officiers en civil ? ) à leurs opposants favoris, quitte à les créer. N'oublions pas qu'avant de se rebeller contre ses créateurs l'EI a été une création des dictatures. Là-dessus l'Iran, puis la Russie sont également intervenues pour soutenir le clan Assad.

La France quant à elle, dans les faits pas dans les nobles discours humanistes, a continuée la mise en oeuvre de son principe de base depuis l'alliance de Louis 14 avec le Grand Turc : chercher le meilleur gendarme régional. Elle a trouvée l'Arabie Saoudite, pays que nous armons alors qu'il mène une politique hégèmoniste avec des méthodes criminelles( comme son rival iranien ).

Et désespérés de ne pas avoir les moyens de combattre effiocacement, les démocrates syriens, ceux qui n'ont été assassinés ni par Assad, ni par les Russes, ni par Daech, ni par Al-Nosra, nouent sur place des alliances que nous pouvons dénoncer fermement, avant de regarder notre série d'été sur Canal ou la 2. Et beaucoup d'autres démocrates ont grossis les rangs des réfugiés.

Siêge de Sarajevo, siêge d'Alep : continuïté de la même politique munichoise.

Si vous êtes anti munichois (ce qui ne eut rien dire, l'histoire et les contextes historiques ont du sens mais bon) vous prenez vos cliques et vos claques et vous allez combattre au cote de AlQaeida. Bon voyage.

je lis dans l'article .. Révolution Syrienne ...ma aussi ... Le parti Kurde  est renforcé internationalement ?  qu'est ce que ce la veut dire .. ce  parti  serait armé par ... L administration Américaine , le gouvernement  français   .. puisque ce parti a une représentation à Paris toujours d'après cet article ...une révolution aidée par les États Unis ?  Par  la Turquie. ? Par Qatar et l'Arabie  Saoudite ? .. Je ne  pensais pas. que ça existe ... Mais  aujourd'hui tout est  possible .. N'est ce pas ... ?     

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Lu également, merci ( merci  aussi à  Marifab d'avoir facilité l'accès au lien). Si l'on veut une information complète, une analyse précise des faits on ne peut que conseiller à tous d'aller le lire.  Recommande et partagé.  Le journalisme est un métier, qui suppose une analyse,  de l'investigation et une déontologie à respecter! ! Nous serions nombreux à souhaiter les retrouver. 

Lu merci. Un jour nous saurons peut-être pourquoi si peu de soutien aux kurdes du Rojava et pourquoi ce silence devant les massacres de kurdes en turquie, sur un média progressiste. En attendant courage à eux.

Un article dont je recommande également la lecture. Rien que par son titre l'article de Puchot m'avait aussi alerté. On a un peu envie de demander ce qui ne divise pas la population syrienne depuis  au moins 5 ans ?  La convergence devrait se faire autour de qui ? Des fondamentalistes, des islamistes ? Et le reste du propos (complaisance avec Bachar-al-Assad) est peu convaincant au moment où le régime bombarde Hassaké. Mieux vaut en effet vous lire R. Lebrujah.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 19/08/2016 12:38
  • Par

Dans les invités permanent sur la SYRIE y'a aussi le salafiste ultra radical Caillet,le frère muslim Wassim Nasr qui font la com de DAESH et d'Erdogan et le business man Thomson

  • Nouveau
  • 19/08/2016 15:38
  • Par

"avant l’attaque avec des armes chimiques menée par le régime en août 2013" : comment peut-on encore écrire cela alors que nous savons très bien qu'il n'en n'est rien ? MIT Study of Ghoula chemical attack challenges US intelligence (RT)

Le régime d'Al-Assad est certes une dictature sanguinaire, mais travestir la réalité ne peut qu'affaiblir ses opposants.

A Idleb ou aL Qaida a fait un émirat ?!! 

Mais il est pas encore fiché S ce "journaliste"?!  

'Drôle de journalisme Qui se fait défenseur du terrorisme ! 

Ce journal commence à me courir sur le haricot. Cet article est mensonger et criminel et je ne m'en explique pas la raison. Il faut vraiment être un moins que rien derrière son écran pour écrire des mensonges sur des gens qui se battent contre Daesh et remportent des victoires avec un idéal qui n'est pas religieux, une égalité homme femme. Je suis abasourdi et j'ai envie de vomir.
Mensonger ? Lire cet article

 

Cet attaque contre les kurdes syriens est très etonnant de la part d'un journaliste qui travaille pour mediapart. On pourrait plutôt penser que l'article à été écrit par un neo-con du quai dOrsay

Je ne sais pas ce qui est le pire : lire un pareil tissu de désinformation sur un journal supposé indépendant (qui l'est effectivement pour tout ce qui reste dans nos frontières) ou réaliser qu'on lui paye tous son salaire par nos abonnements ? Ainsi qu'à d'autres du même acabit que M Puchot, comme Mme Duparc ?

  • Nouveau
  • 01/09/2016 15:28
  • Par

L'implication recente de la Turquie qui s'allie avec les rebels du nord de Alep, prenant les force kurdes en tenaille, devrait eclaire Pierre Puchot quant au pourquoi les combattants du PYD ne s'impliquerent pas outre mesure contre le regime ni en defense de rebel soutenu par la Turquie. En dehors de leur territoire d'implantation, il ne se battent que contre ISIS pour obtenir le soutient americain. Ils gardent surtout leurs forces pour la deuxieme phase du conflit qui s'enlise avec l'entree de la Turquie dans le conflit.

https://theintercept.com/2016/08/31/u-s-strategy-to-fight-isis-has-set-off-a-new-conflict-in-syria/

 

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale