Les groupuscules néonazis n’ont jamais été aussi menaçants au Royaume-Uni

Par

En juin 2017, un homme, au volant d’un camion, a foncé dans la foule rassemblée devant une mosquée de Londres, causant la mort d’une personne et en blessant douze autres. Dans la foulée du Brexit, des groupuscules violents de la droite extrême veulent se faire entendre. Un ancien responsable de Scotland Yard juge la menace croissante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.-  En moins d’une semaine, début septembre, cinq Britanniques ont été inculpés pour leur appartenance à National Action, un groupe néonazi interdit en décembre 2016 par le gouvernement.