L'opposant russe Verzilov probablement empoisonné, selon ses médecins

Par
Piotr Verzilov, l'un des quatre membres des Pussy Riot ayant interrompu la finale de la Coupe du monde de football en juillet à Moscou, qui est hospitalisé à Berlin, a probablement été empoisonné à l'aide d'une substance neurotoxique, ont annoncé mardi ses médecins.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Piotr Verzilov, l'un des quatre membres des Pussy Riot ayant interrompu la finale de la Coupe du monde de football en juillet à Moscou, qui est hospitalisé à Berlin, a probablement été empoisonné à l'aide d'une substance neurotoxique, ont annoncé mardi ses médecins.