L'extrême droite tend la main aux centristes au Congrès brésilien

Par
Le Parti social libéral (PSL) de Jair Bolsonaro, candidat d'extrême droite arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle au Brésil le 7 octobre, serait disposé à accepter que des centristes occupent des postes clés au Congrès afin d'élargir son assise électorale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Le Parti social libéral (PSL) de Jair Bolsonaro, candidat d'extrême droite arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle au Brésil le 7 octobre, serait disposé à accepter que des centristes occupent des postes clés au Congrès afin d'élargir son assise électorale.