Pire que Donald Trump, Mike Pence, le vice-président

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Un intégriste catho, quoi !

Il part quand, délivrer le tombeau du Christ ?

Oui une sale ordure quoi ! Au pays des culs-bénits cathos pas étonnant ....

Un intégriste mais pas catho. évangéliste. Les conservateurs Les US des WASP (White anglo saxon protestants)

  • Nouveau
  • 18/10/2018 11:04
  • Par

Bonjour, 

 

Médiapart s'est enfin réveillé! Lors de la campagne présidentielle de 2016, Mike Pence déclarait vouloir guérir les homosexuels de leur homosexualité. A mon humble avis, ce Pence, qui ne vaut pas un sou, est un fan du Docteur Marcus Welby. 

Enfin la vérité!

AuxUSA, Trump n'est pas le pire!

Mais quid de la Clinton, encore plus dangereuse pour le monde?

Il faut bien voir qu'il n'y avait pas grand monde à sauver des candidats républicains à la primaire, qui comportaient un nombre importante de dangereux illuminés (Ben Carson tenant probablement la corde, ce qui prouve accessoirement qu'on peut être un brillant chirurgien et tenir des propos complètement délirants, mais Ted Cruz étant particulièrement gratiné aussi).

La différence entre Clinton et Pence, c'est que ce dernier est, pour reprendre l'expression consacrée, "à un battement de cœur de la présidence", et qu'il y a eu beaucoup plus de feux de la rampe braqués sur Mme Clinton (dont l'impact politique est de plus maintenant bien atténué par sa défaite cuisante) que sur le très discret M. Pence qui attend dans l'ombre.

Donc merci à MDP de jeter un peu de lumière de ce côté-là.

ouin ouin ouin;.. en quoi est-il plus dangereuse que des chrétins d'extrême droite  à part dans vos fantasmes de macho conspis?

"dont le no 11 est en librairie et Relay aujourd’hui" Relay a besoin de pub?
Merci pour cet article documenté. Effrayant de découvrir que derrière le guignol peroxydé se cache un tireur de ficelles un peu mieux doté du bulbe et en donateurs aux idées encore plus effarantes que l'actuel locataire. Plus besoin de lire des récits d'horreur.
  • Nouveau
  • 18/10/2018 11:52
  • Par

Il y a une légère contradiction entre s'affirmer chrétien et être pro Netanyahu.

et bien qu'il viennent vite les cherchez tous ces fous de dieu !!! ça fera du bien à l'humanité !!!

Pour cela, il faudra retrouver les descendants des tribus bibliques.....là, ils ont très probablement tout faux....En principe, il faut les vrais et si on regarde de près.....il y a plus de chance d'en trouver chez les Palestiniens....Pauvres Américains, ils ont un coté naïf....

En effet, au cours de l'histoire, les Juifs se sont beaucoup mieux entendus avec les Musulmans qu'avec les chrétiens. Juifs et Musulmans sont, en réalité, des religions très proches. Les guerres en Palestine sont le résultat des divagations du vingtième siècle. 

Et place à la connerie religieuse ! 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Une confusion présente dans votre contribution, et dans tout l'article : Mike Pence y est décrit comme catholique, puis on glisse à l'évangélisme sans explications.

Catholiques et Evangélistes sont-ils donc si semblables aux yeux de notre époque ?

Je croyais qu'ils se tiraient la bourre ...

Mais bien sur, simplification outrancière ne peut pas nuire ... aux yeux de certains.

Qu'en est-il réellement, monsieur Magnaudeix ? Glissement sémantique involontaire ? Ou emporté par le sujet ?

L'un comme l'autre ne sont pas défendables, à moins que je n'aie pas lu convenablement, ce qui est toujours possible. Dans ce cas, j'ai loupé la conversion de ce redoutable requin (parmi les requins) du catholicisme à la réforme - Henri VI à rebours, quoi.

L'article est pourtant assez clair. Il nous informe que Mike Pence a été catholique, et même enfant de chœur, et qu'un peu avant ses vingt ans, il a été à une "sorte de Woodstock" évangéliste, où il a eu une espèce de révélation, et par la suite, a adhéré au discours des Falwell et autres membres de la clique évangéliste américaine des "megachurches"…

Je pense que DIEU est  misanthrope !! 

  • Nouveau
  • 18/10/2018 12:03
  • Par

Si tu veux faire rire Allah, montre lui tes plans.

Montre lui plutôt  ton cul ! 

Un américain comme on les aime ici.

C'est foutu, pas de doute !

On se calme les petits frenchies!

Lisez plutôt l'article ci-dessous

 

Les États-Unis ont l'économie la plus compétitive et la plus innovante du monde, révèle mercredi un classement dressé par le Forum économique mondial (WEF) après un changement de méthodologie, qui a relégué la Suisse de la première à la 4ème place. Pour l'édition 2018 de son Rapport sur la compétitivité mondiale, le WEF, qui réunit chaque année en janvier l'élite économique et politique dans la station de ski huppée de Davos (est de la Suisse), a utilisé «une toute nouvelle méthodologie afin de bien saisir la dynamique de l'économie mondiale en ces temps de quatrième révolution industrielle». L'organisation a mesuré la compétitivité de 140 économies par le biais de 98 indicateurs répartis en 12 piliers, notamment les institutions, les infrastructures, la stabilité macroéconomique et la capacité d'innovation.

Les atouts américains: un marché du travail dynamique, une capacité d'innovation unique

«Tous ces facteurs combinés, les États-Unis réalisent la meilleure performance globale avec un score de 85,6 (sur 100), devant Singapour et l'Allemagne», a indiqué le WEF dans un communiqué. Les États-Unis «sont un centre d'innovation», a déclaré à l'AFP Saadia Zahidi, membre du comité exécutif du WEF. «Ils réussissent bien sur leur marché du travail, ils se débrouillent bien concernant la taille de leur marché et assez bien pour ce qui est de leurs institutions», a-t-elle ajouté.

La première économie mondiale est également une «locomotive de l'innovation» .

 

un bonjour de Californie : cool

 

foryou

«L'élite économique et politique dans la station de ski huppée de Davos» Vous l'avez dit en une seule phrase : Cette élite économique ne représente pas grand-chose de réel, sinon le pognon, bien qu'elle soit au pouvoir depuis 50 ans. Tant qu'on acceptera ses faux oukases, ils resteront maîtres du monde.

Il ne nous reste qu'à attendre le Trump ou le Pence français et enfin nous serons compétitifs et innovants nous aussi. Je brûle d'impatience.  

Voui, et alors ?  compétitivité dans quel monde ? Celui qui vient à toute vitesse, avec 4 à 7 °C de plus ? Beaucoup plus vite que n'avait osé laisser entendre le GIEC ?

Les USA partiellement submergés, pour ce qui n'est pas déjà détruit par les effroyables cyclones et les séismes ? Ils ne peuvent y échapper, pas plus que nous, hélas, hélas, hélas.

Depuis 1980, toute pensée non "climatosceptique" - un nom sérieux pour une pure abomination - a été effacée, gommée, disqualifiée par une bande de scélérats qui défendaient leur portefeuille déjà obèse. 

Mais nous y sommes, vous pouvez toujours rêver de fusées emportant les populations sélectionnées vers d'autres planètes : il n'y a ni fusées, ni planètes ...

Alors poursuivez votre compétition, la faucheuse égalisera.

Le problème, c'est que tout ca n'a aucune importance.

Ce qui a de l'importance, c'est par exemple qu'ils sont les champions pour avoir transformé le golfe du Mexique en zone morte.

Si en plus même les critères pour dire qui est le meilleur sont bidons, on ne va pas aller bien loin...

...et encore

Il faudrait toute la mauvaise foi de rigueur en campagne électorale américaine pour nier que la situation économique des États-Unis est bonne. La croissance au second trimestre a atteint 4,2 % en rythme annuel, ce qui a surpris les économistes. Le chômage est au plus bas depuis 2000. Du jamais vu: on dénombre même aux États-Unis plus de postes à pourvoir que de chômeurs.

Sans commentaire...

Plus sur demande...

 

Je vous conseille de lire cet article, d'un journal pas spécialement gauchisant.

https://www.newsweek.com/robert-reich-truth-about-trumps-booming-economy-opinion-1169901

L'extrait ci-dessous par exemple, qui indique que les guerres commerciales "faciles à gagner" de Trumpinou ont déjà coût 1M$ à Ford, qui commence à planifier des licenciements.

Quant à la fameuse croissance, elle ne concerne pas le pouvoir d'achat des travailleurs dont le salaire est à peu près au niveau d'il y a 40 ans.

The trade wars are also starting to take a toll on ordinary workers. Trump’s steel tariffs have cost Ford $1 billion so far, for example, forcing the automaker to plan mass layoffs.

What about economic growth? Data from the Commerce Department shows the economy at full speed, 4.2 percent growth for the second quarter.

But very little of that growth is trickling down to average Americans. Adjusted for inflation, hourly wages aren’t much higher now than they were forty years ago.

La plupart des commentateurs sérieux de l'économie (et non les hypnotisés de la chevelure de Trumpinou) estiment qu'il est prématuré d'émettre un jugement aujourd'hui sur la politique économique du personnage, car il est plutôt difficle d'évaluer sur la durée comment cela va évoluer.

A noter qu'un autre commentateur peu soupçonneux de gauchisme, Dominique Seux, a mentionné le fait que Trump avait massivement investi dans les infrastructures de de façon "keynésienne", ce qui est en effet tout sauf une connerie vue leur état de délabrement.

Par contre, on est déjà certain d'une chose, c'est que les déréglementations environnementales qu'il a prises sont une catastrophe pour le climat.

Faudrait encore ajouter comment on compte les chômeurs, parce que c'est tous des fainéants, on ne compte que ceux qui veulent travailler pour des clopinettes ? Alors elle est pas magnifique la plus grande économie du monde ?

J'en ai quelques autres... :(

- on abroge la loi Littoral et on bétonne avec des barres de 20 étages. On ajoute quelques aéroports pour faire venir des charters de touristes.

- on interdit les vélos individuels et la marche à pied, et on oblige ceux qui veulent se déplacer à utiliser des moyens de transport payants

- on démarre deux ou trois EPR

... il y en a encore plein d'autres. Mais je vais peut-être en rester là, j'ai déjà la nausée de penser que certains en rêvent.

 

Allez, un petit article (déjà ancien, de mai dernier) de LaCroix, pas spécialement de droite

Est-ce un retour à la normale pour l’économie américaine ? En tout cas, les salaires ont enfin augmenté dans une proportion jamais vue depuis juin 2009, date à laquelle les États-Unis ont commencé à sortir de la récession provoquée par la crise financière. En janvier dernier, ils avaient progressé de 2,9 % en moyenne sur un an contre 2,5 % un mois plus tôt, un niveau à peine au-dessus de l’inflation.

« Les raisons de ce rebond tiennent aux tensions qui existent aujourd’hui sur le marché du travail », décrypte Samy Chaar, chef économiste de la banque privée Lombard Odier. « L’économie est comme un moteur. En première phase de reprise après la crise, celui-ci a tourné en sous-utilisation des capacités. Mais après neuf années d’expansion continue, les États-Unis sont arrivés à ramener le chômage à 4,1 %, un taux proche du plein-emploi. Ce qui replace les salariés en position favorable pour négocier, à l’inverse de ce qui se passe en Europe qui n’a pas encore atteint la pleine utilisation de la force de travail », poursuit-il.

Et en France, les salaires ont augmenté de combien?

a quel prix?par ex autoriser des extractions de gaz de chiste dans les parc naturels et le deploiement tous azimuths des energies fossiles et j en passe ,cela coutera horriblement cher aux gouvernements qui succederont a trump et consorts,plus un retour de baton climatique trump ou la colere des dieux
Les français sont vraiment idiots ! Il suffit de laisser toutes les manettes au secteur privé et on retrouve le plein emploi tout de suite, regardez les USA, loin d'être au chômage, les plus pauvres s'offrent le luxe d'avoir 2, même 3 jobs!

...et il n'y a pas de pauvres aux US, tout le monde est bien soigné, roule en Cadillac. Et la marmotte, elle fait comme ça.

Ceux qui aiment trompe feraient bien d'aller vivre aux U.S., ils se rendraient compte sur place et nous ça nous ferait de l'air.

Les fascistes n'ont jamais rien produit que des promesses et de la mort.

Hitler aussi (point Godwin) a redressé l'économie de son pays, en assassinant les malades mentaux, en volant aux juifs leurs biens et en envahissant l'Europe.

Et l'espérance de la durée de vie qui commence à régresser aux Etats-Unis, une conséquence vertueuse sans doute de cette compétitivité exemplaire qui vous séduit tant!!!

Le vrai visage du libéralisme global, qui ruine la planète, contrôle les média, et qui c'est approprié du mot démocratie. La domination global, finalement n'a qu'un visage et il est abject.

Voir, paraît-il «la servante écarlate», série télévisuelle, qui raconte un gouvernement américain ultra-conservateur et évangéliste, dont les femmes sont exclues et vouées aux tâches de ménage, de reproduction, de dépollutions, etc…

  • Nouveau
  • 18/10/2018 15:59
  • Par

Ce qui me gène le plus dans son " cv " c'est qu'il soit ultra libéral.

Toutes ces extravagances religieuses sont une menace pour l'humanité, pour la survie de la planète et pour la République.

  • Nouveau
  • 18/10/2018 17:33
  • Par

Le risque, c'est que l'apocalypse survienne mais que Jésus jette l'éponge...

 

Je me demande d'ailleurs, si leur Jésus revenait réellement sur terre, s'ils étaient capables de la reconnaître ? Je parie que non !

d autant plus que qu il y a un hic un certain mercredi leur sauveur a reverse les tables des marchands du temple et la les us ont quelques soucis a se faire comme notre chanoine français

Si il revenait en Palestine il se ferait flinguer par un sniper israélien. 

Pire que ça !

Imaginons, demain Jésus revient et harangue les foules avec un programme simple :

- Aimez-vous les uns les autres = Jésus est un sale commie hippie !

- Distribution de pain et de poissons à tout le monde, sans distinction, financée par l'état et sans besoin de crédit bancaire. Un coup à vous foutre en l'air tout le système bancaire. = Jésus est anti-capitaliste.

- Accueil et et bienveillance envers tous, y compris les centurions romains et les cananéens. = Jésus est ce mèche avec les terroristes étrangers.

Conclusion, dans l'Amérique Trump / Pence, qui attend l'apocalypse et le retour de Jésus, ce dernier se ferait caillasser ou renverser par la voiture d'un militant. Il ne resterait donc que l'apocalypse.

Si Jésus revenait et voyait l'état de la planète et de ceux qui prêchent pour Lui, je crois qu'il retournerait d'où il vient... Une résurrection à l'envers.

Un moyen de se prémunir contre l'impeachment, pour un "Potus", est de se choisir un vice-président dont personne ne veut, dans le genre de Quayle ou de Pahlin.

  • Nouveau
  • 18/10/2018 18:09
  • Par

Pence ne vaut pas un kopeck pour ce monde ...

Et pourtant il risque bien d'en devenir un puissant dirigeant si ses ardeurs ne sont pas freinés.

C'est la présence de Pence au coeur de la Maison Blanche qui explique la radicalisation étasunienne contre l'Iran non seulement pour des raisons spirituelles, car Pence est une sorte de Salfiste chrétien (retour au rapport à dieu ancestral), avec en plus un "fondamentalisme" néolibéral tout à fait édifiant, qui se démarque un peu des "classiques" par l'ethnocentrisme blanc qui l'affiche....

Staline c'était le socialisme dans un seul pays ... Pence c'est le fondamentalisme dans un seul pays contre l'autre fondamentalisme musulman (dont la distinction entre les schisme ne se fait pas) ..

C'est encore sa présence qui explique le diktat de l'installation de l'ambassade à Jérusalem...

Avec cette vision multipolaire qui colle à la guerre des civilisations comme une moule à un rocher... sorte d'intégration en fait dans la vision du monde d'une hiérarchie entre les pôles..

La décision sur Jérusalem a ravi les intégristes chrétiens, les orthodoxes du même poil du judaïsme .... On remarque même que cette vision polluant la vision américaine est au final partagée par Netanyahou qui y a trouvé l'outil pour faire que les intégristes de Mea Sharim finisse par s'approcher d'une reconnaissance d'Israel ce qui pour les assidim n'allait pas de soi..

Cette vision est ultra dangereuse, pour le monde, et on comprend aussi mieux maintenant cette volonté affichée de ne rien faire contre le climat notamment puisque signe interprété depuis Washington comme divin.

Vision dangereuse enfin car à la fin pour des fondamentalismes, il ne peut en rester qu'un.... surmontant "l'apocalypse"...

Pence ne vaut pas un kopeck et les américains seront bien inspirés de nous en débarrasser au plus vite...

Mike Pence est à Trump ce que le beurre est à la tartine !!!!

  • Nouveau
  • 18/10/2018 19:16
  • Par

Excellent article, bien documenter qui nous malheureusement prévoir le pire.

"Excellent article, bien documenté (enfin, il est catholique ou évangéliste ?), qui malheureusement nous prévoit le pire".

Voui-voui.

Le mieux, c'est-y pas deux mandats de Trump (les républicains tentent de le contrôler, mais ça leur bouffe du kérosène), avant une triomphale élection de Pence ? Ça pend au nez de la planète. A moins d'une divine surprise le 6 novembre, les 2 chambres verrouillant la présidence ? USA "gelés" ?

Dans 6 ans, à la vitesse ou ça va, les cataclysmes auront détruit la puissance américaine, et le Pence pourra prier ses Saints en pure perte ...

  • Nouveau
  • 19/10/2018 19:20
  • Par

Article intéressant , prémonitoire ? Si ce n'est Pence, c'en sera un autre . Aussi, au lieu de vouloir couler Trump pour les mêmes coups bas d'Hilary , il vaudrait mieux se battre pour sauver quelques valeurs fondamentales .

  • Nouveau
  • 20/10/2018 10:33
  • Par

<<< Antiféministe, homophobe, pro-armes, climato-sceptique, pro-Netanyahou, ultralibéral : le vice-président américain Mike Pence incarne un espoir pour la droite blanche et chrétienne, >>>

toutes les qualités, l'homme parfait, ex-catholique devenu évangéliste...!!!

 

  • Nouveau
  • 20/10/2018 14:50
  • Par
Pence moi pour que je me réveille de ce cauchemar
  • Nouveau
  • 20/10/2018 15:49
  • Par
Le "McCarthysm" (macarthysme) a marqué les années 50 ! Les étasuniens vont ils, au 21ème siècle, connaître avec Pence, le "Mike-arthysm" ?
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 20/10/2018 20:48
  • Par
Le fait que les républicains américains aient comme symbole un éléphant explique-t-il que Trump ait été leur candidat à la dernière élection présidentielle ?
  • Nouveau
  • 20/10/2018 21:58
  • Par
A vue de nez, pire que Donald Trump ce serait un Donald Trump enrhumé.
Ça, c’est le principe même de l’Art de la Guerre : choisir un lieutenant pire que soi-même ! Les plus modernistes tendront à éviter à tout prix de vous renverser...

Pauvre Jesus Christ ( enfin l’image que j’en ai et qui ne reflète pas nécessairement la vérité historique ) : révolutionnaire et bienveillant

et surtout pauvres de nous , menés à notre corps défendant par ces illuminés hypocrites et haineux .

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

9782348040726
Ce texte est issu du numéro 11 de la Revue du Crieur, co-éditée par La Découverte et Mediapart, et disponible en librairies et en Relay.