La «colère» politique des femmes, enjeu clé de la présidentielle américaine

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre envoyée spéciale. – Des dessins d’utérus et de vulves, des poings levés : leur corps, c’est leur choix, un point c’est tout. Dans l’Amérique de Donald Trump, les manifestations de femmes sont devenues une habitude. Le lendemain de son investiture, le 21 janvier 2017, plus de quatre millions de personnes, en grande majorité des femmes, avaient défilé dans plus de 650 villes. Plus que les marches contre la guerre du Vietnam de 1969 et 1970. Plus que les défilés de 2003 contre la guerre en Irak.