Russie : le retour des dissidents soviétiques

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Comment appeler le rideau qui ferme les "fortouchtki", les petites fenêtres de démocratie qui font tousser le pouvoir dès qu'elles sont entr'ouvertes? Rideau de fer, c'est déjà pris, rideau de fumée médiatique est-ce que cela distingue vraiment le libéralisme occidental du libéralisme russe? Une certaine liberté de la presse demeure ici, quand ce n'est pas celle de grande diffusion. Pourquoi les Russes restent-ils incapables d'utiliser les outils de limitation de la diffusion du regard critique qui ont pourtant fait leur preuve en Occident? Comment aussi ne pas penser à Soljenitsyne lorsqu'on mesure la trempe des dissidents, toujours les mêmes, d'une génération à l'autre? Comme si l'esprit de résistance était si rare qu'il faille pour s'y risquer de ces caractères d'acier prêts à tout les sacrifices pour ne pas renoncer "à la vérité capitale". Serge Koulberg
Extrait du discours de Son Altesse Sarkozy 1er peu après sa victoire aux élections de 2012, devant la Duma en présence du Tsar Vladimir 1er: "Vladimir, cher ami, si je suis ici c'est grâce à vous, grâce à votre vision d'un monde sûr, travailleur, respectueux, ordonné dont vous fûtes voici plus de 10 ans déjà le grand initiateur! Moi à cette époque, encore jeune Président d'un pays pourri par la liberté d'expression, je découvrais l'efficacité du modèle Russe et en rêvais pour la France! Ce long travail de simplification et de mise en ordre porte aujourd'hui ses fruits: notre peuple n'est plus tourmenté par ces anarchistes qui détournaient la presse et faisaient sauter les trains, par ces associations enfreignant les lois démocratiques au nom de vagues et obsolètes articles d'une Constitution moyenâgeuse, de ces partis inconscients et nihilistes réfutant l'évidente nécessite d'un parti unique sobre et efficace , le parti de l'Unique Majorité Populiste! Comme vous, nous en avons enfin terminé avec ces dispendieuses campagnes électorales au scrutin incertain, ma récente réélection avec 92,6% des voix montre l'attachement complet de ce peuple enfin libre! Et comme vous, Vladimir, ce nouveau monde transforme le chômage en bataillons de travailleurs dociles et bon marché, en France 7,4% de la population à ce jour affectée à la construction de ses propres prisons, mais je sais que nous avons encore beaucoup à apprendre de vous sur l'optimisation de ce travail bénévole."
  • Nouveau
  • 18/11/2008 12:30
  • Par
Bien heureusement, tout cela va changer, les opposants et la presse russes pourront bientôt s'exprimer librement grâce aux JO de 2014 à Sotchi... On l'a bien vu à Pékin, non ?... Allez, il est des pays où la démocratie ne peut pas prendre, et ce n'est sûrement pas la faute de leurs dirigeants... Territoire immense, peuple servile, que faire contre la fatalité ? Rien ? alors continuons donc de leur manger dans la main, au moins n'y serons-nous pas perdants !
Cet article salutaire devrait nous rendre plus vigilants encore sur le principe de l'indépendance de la presse. Malheureusement les difficultés économiques ont tendance fragiliser l'esprit démocratique. Après Elstine, les russes semblent sans doute reconnaissants à Poutine d'avoir stabilisé la situation. N'est ce pas Sarkozy qui reprochait à Chirac d'être trop complaisant avec Poutine ? Au temps du communisme, la résistance des dissidents étaient très largement médiatisée dans les pays occidentaux. Les dissidents actuels vont avoir beaucoup plus de mal à se faire entendre. Leur chemin risque d'être beaucoup plus long et plus douloureux. Alors merci d'en parler et d'en parler encore.
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous