La lutte contre le trafic d'armes «n'était pas une priorité» en Europe

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les attentats de Saint-Denis et Paris relancent le débat sur l'ampleur du trafic d'armes illégales en Europe, et en particulier sur le rôle de la Belgique comme plaque tournante de ce trafic. Entretien avec Cédric Poitevin, un chercheur belge, directeur adjoint du Groupe de recherche et d'information sur la sécurité et la paix (GRIP), basé à Bruxelles.