Nouvelle manifestation à Prague contre le Premier ministre Babis

Par
Des milliers de Tchèques ont manifesté samedi à Prague pour réclamer la démission du Premier ministre Andrej Babis à l'occasion de l'anniversaire de la "Révolution de velours" qui avait précipité la chute du régime communiste tchécoslovaque en 1989.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PRAGUE (Reuters) - Des milliers de Tchèques ont manifesté samedi à Prague pour réclamer la démission du Premier ministre Andrej Babis à l'occasion de l'anniversaire de la "Révolution de velours" qui avait précipité la chute du régime communiste tchécoslovaque en 1989.

Andrej Babis est accusé de chercher à entraver une enquête pour fraude le visant, ce qu'il dément.

Les partis de l'opposition ont réclamé la tenue d'un vote sur une motion de censure, qui devrait intervenir le 23 novembre, tandis qu'un parti de la coalition au pouvoir envisage de quitter le gouvernement.

Les Tchèques avaient déjà manifesté jeudi à Prague et ils ont de nouveau rempli samedi la Place Wenceslas, dans le centre de la capitale, aux cris de "Démission".

De nombreux protestataires ont allumé des bougies pour marquer l'anniversaire du début de la "Révolution de velours" dont le président Milos Zeman, un des soutiens d'Andrej Babis aujourd'hui, avait été un des meneurs.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale