International Brève

Daech utilise des "chasseurs de têtes" sur internet en Allemagne

Le groupe Etat islamique (EI) a recours à des "chasseurs de têtes" sur les réseaux sociaux en Allemagne pour rallier à sa cause des jeunes gens dont certains ont à peine 14 ans, a déclaré jeudi le chef des services du renseignement intérieur.

Agence Reuters

19 janvier 2017 à 17h30

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

BERLIN (Reuters) - Le groupe Etat islamique (EI) a recours à des "chasseurs de têtes" sur les réseaux sociaux en Allemagne pour rallier à sa cause des jeunes gens dont certains ont à peine 14 ans, a déclaré jeudi le chef des services du renseignement intérieur.

Hans-Georg Maassen a dressé un parallèle entre les méthodes de Daech et celles en leur temps des communistes ou du Parti national-socialiste d'Adolf Hitler, qui cherchaient à séduire les jeunes en rébellion contre leurs parents ou la société.

"Sur les réseaux sociaux, il y a pratiquement des chasseurs de têtes qui contactent des jeunes gens et cherchent à les intéresser à cette idéologie (islamiste)", a-t-il déclaré devant la presse étrangère à Berlin.

Hans-Georg Maassen a cité les cas d'une adolescente ayant la double nationalité marocaine et allemande, qui a poignardé un policier en gare de Hanovre en février dernier, et d'un jeune Germano-Irakien de 12 ans, arrêté à Ludwigshafen le mois dernier en possession de deux engins explosifs.

Environ 20% des quelque 900 ressortissants allemands qui ont été recrutés par l'EI pour aller se battre dans les rangs des djihadistes en Irak ou en Syrie sont des femmes, a-t-il dit, et certaines d'entre elles n'ont que 13 ou 14 ans.

Les autorités allemandes surveillent dans le pays 548 individus radicalisés considérés comme posant une menace.

Agence Reuters


Commenter

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne