Le psychologue à l'origine des méthodes de torture de la CIA ne regrette rien

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Traité par certains de criminel de guerre et de tortionnaire, James Elmer Mitchell, aujourd'hui retraité, a indiqué au Guardian le 18 avril ne rien avoir à se reprocher. « Je suis juste un gars à qui l'on a demandé de faire quelque chose pour son pays, de la part de gens placés au plus haut niveau de l’État, et j'ai fait du mieux que j'ai pu », a-t-il répondu.