Deux visions pour l'Iran: Rohani gagne la présidentielle

Par

Le scrutin qui s'est déroulé le 19 mai a opposé frontalement le président sortant Hassan Rohani (vainqueur avec 57 % des voix), négociateur de l'accord nucléaire et favorable à l'ouverture sur le monde, et son principal rival, Ebrahim Raïssi, conservateur et gardien de l'identité révolutionnaire du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’un des charmes de l’élection présidentielle en Iran. Les candidats ont beau être tous de purs produits du sérail, en général, ils ne se ménagent pas. Cette fois, ils sont allés bien au-delà. Ils se sont quasiment écharpés, s’accusant tous de corruption, en particulier le 12 mai, lors du dernier débat télévisé.