Le Royaume-Uni s'interroge sur les leçons à tirer de la mort de Jo Cox

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Le manipulateur des ciseaux est un rien maladroit, non ?

Sputnik fait effectivement bip, c'est tout et c'est court.

Effectivement le commentaire avec lien vers la radio sputnik est supprimé. Bizarre quand même, non ???

Il n'y avait pas grand chose à censurer...

Le plus bizarre, c'est que le commentaire est effacé de la liste de mes commentaires, comme s'il n'avait pas existé ????

Un peu abusif tout de même...

Sans en faire tout un plat, j'en profite pour squatter le début du fil Cool

pavé pavé
et maintenant essaye un peu avec tes ciseaux ! Langue tirée Chifoumi !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Marchés

Le franc et les marchés rassurés par les sondages sur le Brexit

Par Agences, publié le 20 juin 2016 à 10:29

L’euro montait lundi face au dollar, favorisé comme la livre britannique par l’apaisement des craintes des marchés face à un Brexit après le meurtre d’une députée britannique pro-européenne

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Quelle question peut-on se poser devant l'acte d'un déséquilibré ? Car, le mobile qui a poussé cet individu à passer à l'acte n'est pas rationnel. Rien ne justifie la mort d'un individu quelque soit le différent qui nous oppose !

Rien ne le justifie non, mais rien ne justifie non plus qu'on annihile les termes du débat posé avant même l'acte de ce déséquilibré. De quoi le Brexit est-il l'annonce?

Les bruits de bottes de l'OTAN et de ses toutous européens, ils sont régulièrement dénoncés  par Mélenchon et depuis belle lurette. Il n'a pas attendu Farage pour les entendre venir au loin. D'autant que Farage, en bon droitier nationaliste qu'il est, ne saurait nous prémunir justement des bruits de bottes étant entendu que, comme le disait Jaurès, le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage. Farage, se revendiquant de l'héritage de Thatcher, est un déséquilibré, nationaliste xénophobe droitier, tels ses amis du FN et de sa galaxie. Ce sont les mêmes libéraux réactionnaires qu'au PS et à l'UMP in fine, même s'ils se différencient dans le discours sur les questions européennes et sur l'OTAN. Et encore, quand on voit les votes de certains (Le pen et sa farce sur la directive des travailleurs détachés, Le pen et le Tafta, Le pen et le secret des affaires....votant à l'unissson des libéraux européens quand elle ne déclare pas forfait, on voit bien jusqu'où l'imposture se niche. Rien de nouveau. On connait donc parfaitement les manip de l'OTAN et de ses moutons européens.

http://melenchon.fr/2016/01/22/communique-sur-otan/

http://melenchon.fr/2016/04/15/latlantisme-maladie-senile-de-vieille-europe/

etc, etc

 

Lecture fort intéressante, Mariefab. La comparaison Cameron - Hollande est cruellement pertinente.

Ben ainsi va la politique. L'émotionnel annihile toute réflexion de fond. Rien de nouveau sous le soleil. On a vu ça après l'attentat en 2001 avec le "Patriot act" buschien et la guerre en Irak manipulée qui s'en est suivi ayant provoqué une poudrière mondiale, Sarko s'était servi aussi de l'affaire Merah à des fins personnelles, idem après les attentats de Paris et l'Etat d'urgence d'Hollande pour instaurer une politique sécuritaire et autoritaire, aux EU après la tuerie d'Orlando qui rebouste la campagne de Trump... tant que les gens se laisseront guider par leurs affects, on ne pourra pas mener de politique rationnelle. Une poignée de déséquilibrés peuvent faire dévier l'opinion, c'est délirant de stupidité.

C'est surtout pour moi un bel exemple du réensauvagement de l'Europe, qu'attestent de nombreux autres symptômes. Chose grave, que Mediapart serait bien inspiré de décortiquer un peu plus, et en donnant davantage d'écho à ce qui est tout sauf un fait divers. Là où toute la publicité accordée aux actes de malades mentaux que s'attribue ensuite Daech me semble exagérée, politiquement instrumentalisée par un exécutif qui ne sait plus où se fourrer, s'appuyant sur les restes d'un parti qui en est réduit à organiser de pseudo-primaires quasiment la veille de l'élection générale

je ne sais pas si ce deputé était corrompu, mais soutenir l'europe contre les peuples cela implique forcément de la corruption par un lobbie ou un autre en tout cas c'est le sentiment que beaucoup d'européens ont au vu de qui gouverne

Je ne sais pas si vous êtes corrompus, mais s'opposer à l'europe et aux peuples cela implique forcément de la corruption par un lobby ou un autre en tous cas c'est le sentiment de beaucoup d'européens ont au vu de qui gouverne ou cherche à gouverner.

Vous devriez regarder les actions de cette dame , ca vous éclairerais je crois.https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo_Cox (en cours d'eciture) en tous cas cette femme se positionnait notamament POUR l'acceuil des migrants, evidament chez les nazes ca veut dire la mort.

Elle se positionnait pour l'accueil des migrants et pour la politique de dumping social qui l'accompagne.

Mais bon après tout, ceux qui se retrouveront à la rue dans leur propre pays faute de ne pouvoir se payer un logement même en travaillant, tellement le salaire sera devenu misérable, ce n'est que le peuple, pas l'oligarchie.

Donc tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien, et si les gens n'ont pas de pain, qu'ils mangent donc de la brioche!

Moi, les effets de la politique de l'Union européenne, je la constate chaque jour en observant le nombre croissant et exponentiel d'individus de tout âge faisant la manche dans la rue ou dans le métro, ou fouillant les poubelles dans l'espoir d'y trouver quelque chose à manger.

L'autre jour, le fils d'une amie chinoise, six ans, a posé cette question à sa mère: "Maman, pourquoi y a-t-il autant de gens qui mendient dans la rue et qui fouillent les poubelles, en France? On ne voit pas cela en Chine..."

Et effectivement, si la Chine présente bien des travers, cette misère là n'existe pas.

Ah bon ? Il n'y a pas de pauvreté en Chine ????

Avec 150 millions de pauvres et des bidonvilles dans toutes les villes chinoises... c'est sur que cette misère ne doit pas y exister, ou alors elle est planquée !

Il y a de la misère, beaucoup de misère, mais on donne quand même de petites tâches à faire aux gens dans les campagnes, de quoi se sentir quand même utile et appartenir à une communauté, avoir un toit et un bol de riz à manger.

La solitude et l'aliénation des SDF qu'on connaît en France n'y existe pas.

Pas de SDF en chine ???

On ne doit pas parler du même pays... bidonvilles, SDF... tout ça est largement présent ne Chine.

Ceux qui sont SDF, c'est par libre choix.

Ils quittent délibérément leur campagne pour tenter leur chance en ville.

Mais s'ils reviennent dans leur campagne, ils auront toujours un boulot, un bol de riz et un toit. Vivant misérablement, mais au sein d'une communauté avec une tâche à faire.

Et ça, c'est très différent de la violence extrême que connaissent les SDF en France, aliénés socialement en plus d'être dans l'extrême misère...

http://www.lesaffaires.com/blogues/diane-berard/pourquoi-la-chine-n-a-pas-de-bidonville/565913

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Oui, et l'exploitation du prolétariat chinois, forcé à quitter les campagnes par la misère, est d'une férocité implacable. Comme la France, les USA ou la Russie, la Chine a ses oligarques.

Le nom du système change, le principe demeure: une petite minorité concentre l'essentiel des richesses et du pouvoir.

Quant à la solidarité sociale et intergénérationnelle qui ont longtemps joué le rôle d'amortisseur (comme chez nous, les créations du CNR),  la politique de l'enfant unique et le fameux "enrichissez vous!" de Deng l'ont sérieusement mise à mal (comme chez nous, 30 ans de potions de plus en plus libérales).

Oui, contrairement à ce que semble croire Duduche, les SDF chinois sont exactement les même que les SDF français, un petite partie sont des accidentés de la vie qui ont sombré et tout quitté, beaucoup sont des produits d'une société libérale...

Les SDF chinois meurent aussi de froid l'hiver et vivent sous les ponts et non ils n'ont pas spécialement plus choisi leur mode de vie que les SDF français !

Ce meurtre écœurant est d'autant plus incompréhensible qu'il n'y a absolument aucun suspens en ce qui concerne le référendum: la city, les partis, le gouvernement ont déjà choisi, et ils feront en sorte que le peuple britannique suive, d'une manière ou d'une autre, quitte à faire revoter en cas de victoire du "leave" : c'est que les votants peuvent être bêtes et ne pas très bien comprendre ce qu'on leur demande... Du moins est-ce ainsi que la commission de Bruxelles a fait revoter les Irlandais il n'y a pas si longtemps ! 

Je ne suis pas certains qu'il soit si facile de faire "annuler" ce referendum si le Brexit sort "gagnant". L'Angleterre n'est pas la France et la notion de "démocratie", même si ce mot ne veut plus dire grand chose, y est nettement plus implantée que dans d'autres pays, comme la France :-).

Et même si L'oligarchie (ce mot en vaut un autre) trouve un moyen de faire annuler la décision, ce sera un clou de plus dans le cerceuiil de l'UE :-).

ha ouai avec des job sans paye ? Ca s'appel comment ? Democratie ... Avec une Tatcher et son TINA, c'est démocratique ? Vous confondez l'horreur du mensonge (quand c'est vu, sinon vu leur tabloid , ils s'en foutent) , avec démocratie. Le protestantisme n'aime pas qu'ont mente , qu'on baise et surtout que ce se sache . En France on ment , on viole , ca se sait , ben quoi ? Mais au fond c'est pareil , les anglo saxon font plus attention , et s'excusent beaucoup, mais continuent pareil, l'utra libéralisme qui asservit les pauvres et bien plus avancé dans ce pays . Tout comme l'Allemagne , sérieux ? Ha oui et Volkswagen ? e bien ça n'empêche pas les médias de survaloriser un pays truqueur et qui donne des leçons a la Grèce. En ce moment tout les gouvernement sont a la ramasse , ils ne font que penser a leurs intérêt primaire , leurs élections peut importe les gens qui les ont élus. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • est-ce le geste d’un déséquilibré solitaire, ou un acte de violence politique à une semaine du référendum ?

 

 

Les deux mon général.

Dans la même idée que vous, je rappellerai l'incendie du Reichstag commandité par les nazis mais mis sur le dos des communistes pour mieux les écarter du champ politique allemand. Sans aller plus loin dans l'analogie, il faut quand même se poser la question de savoir à qui le crime profite en Grande-Bretagne. Le Brexit, non, quelle horreur pour les oligarques, les banques, les nantis de tout poil, les européistes qui croquent du gâteau bruxellois ! La volonté populaire doit être canalisée pour éviter la catastrophe, le meurtre de Jo Cox sert à cela. Les jeux sont faits, les pro-leave sont cuits. 

Vous parlez du  Miterrand qui a decié sur un cion de table le coup des 3% de deficite ?  Le mec qui a privatisé nos services public, quel salaud , et surtout que les intello de l'epoque se cachent eux qui n'ont rien dit , qui l'ont suivit. Ce Miterrand a donné nos entreprises aux Dassaults, aux Arnault (aller donc voir Merci patron, pour calmer votre idolatrerie) . 

 

Et depuis qu'on est en Europe, les gouvernants se deteste et l'Allemagne nous oblige au dumping social, eux qui paye les gens a 400 euro par mois, qui ont pillé la Gréce pendant la guerre et maintenant, qui nous font a tous une geurre economique incroyable. Eux n'ont pas de gosses (1,1 enfants par femme) , mais nous oui , il nous faut des emploi, pas d'austerité. 

De quelle idolatrie parlez-vous ? Je parle de la ferveur européenne pour l'U.E. de l'époque.

On a voté Mittérand parce qu'il était mieux que Chirac et de fait. Qu'il ait privatisé les services publics d'inforamtions, mais rappelez-vous les petits Gœbels gaullistes de l'époque…

Vu avec un peu de recul on ne sait toujours pas très bien ce qu'on veut.

  • Nouveau
  • 19/06/2016 18:31
  • Par

On peut s'interroger à juste titre sur le profil de la personne assassinée, sa position vis à vis du brexit et la date de l'assassinat.

La réponse parait venir d'elle-même.

Il n'y a plus qu'à en attendre le résultat.

Après on peut naturellement se documenter sur la création de l'europe, les motifs et les intervenants. Si on veut savoir, on peut savoir.

A la lecture de cet article hagiographique je me permets de poser une question quand même : comment peut-on être à la fois pour l'accueil des réfugiés et, dans le même temps,  pro-europeenne, quand nul besoin n'est d'être diplômée de Cambridge pour constater de quelle ignoble façon l'UE traite cette question. Elle ne méritait certes pas pareil sort,  mais apparemment elle n'en était pas à une aporie près.  Passons, ce meurtre arrive à point nommé pour les marchés. 

 

 

A point nommé pour les "marchés"(pour la caste des banksters), pour eux rien d'impossible, même pas de financer un petit meurtre qui va faire aller les ânes dans le bon sens, méthode à la Hitler que ça ne me surprendrais pas, vous savez, Madame, le pognon et rien que le pognon!!

Tous ces cons feraient bien de méditer que: quand le dernier arbre et le dernier brin d'herbe auront disparus, ces ânes constateront que leurs beaux billets plein de couleurs ne se bouffent pas, même en forçant sur le vinaigre!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

L'article du Guardian que vous citez exploite au maximum l'effet d'aubaine que représente l'assassinat de la députée Cox, véritable copier-coller de l'assassinat d'une ministre, femme, lors du référendum d'entrée dans l'euro de la Suède.

Je ne suis pas convaincu par les accusations d'un "racisme" particulier au RU face au problème actuel des réfugiés. Le tempérament insulaire de la Grande-Bretagne est indéniable et la question de l'immigration sur une île n'est pas de même type que sur un ensemble de dimension continentale (voir le cas extrême du Japon qui, refusant toute immigration, a mis l'accent sur la robotique). Au surplus, le racisme est structurel dans la culture anglo-saxonne, qui définit clairement les différences et qui ne pose pas la problématique de la mixité ou de l'égalité dans les mêmes termes que dans les pays latins.

Par contre on peut s'interroger sur le comportement anormal de la gauche, par exemple du président du parti travailliste prétendant que l'UE défendrait les droits des travailleurs. Il s'appuie sur l'intime conviction assez malsaine que les travailleurs pourraient bénéficier de l'organisation autoritaire du système européen pour vaincre la nature libérale du régime britannique. Bref, on peut s'inquiéter du soutien des Travaillistes à un système autoritaire (même justifié par les meilleurs sentiments). Cela ne va pas dans le sens d'un dépassement de la conception étatique du socialisme.

allez... un peu de "complotisme"...

les "élites" (presque toutes) et la City sont pour le oui...

mais le non semble l'emporter...

une députée favorable au oui est assassinée...

les sondages se retournent...

  • Nouveau
  • 20/06/2016 15:14
  • Par

"""Le Royaume-Uni s'interroge sur les leçons à tirer de la mort de Jo Cox""""

Eh bien le premier réflexe à avoir après ce crime odieux perpétré par un type qualifié de taré, mais appartenant à la mouvance extrême-droite, c'est évidemment de tout faire pour mettre au ban de la société l'extrême-droite. Ca confirme que la densité au m2 de tarés est largement supérieur dans ce mouvement que partout ailleurs.

Ensuite, indépendamment de ce crime atroce, il avait déjà été programmé un petit documentaire "le BREXIT" sur ARTE samedi dernier 18 juin à 18h35 (voir en replay). On y voit un journaliste aller interroger les pro-UE, plutôt de classe moyenne, à Londres, et les Brexit plutôt ouvriers et retraités dans l'arrière pays. Le choc est flagrant. La mère THATCHER a bien réussi à la CITY, en ignorant le peuple, les petites mains. Le néo-libéralisme ne pardonne pas à celui qui veut vivre sans envies de richesses ostentatoires.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale