ROME (Reuters) - Le gouvernement centrafricain et 13 des 14 groupes armés actifs en République centrafricaine ont signé lundi un accord censé mettre un terme au conflit ethnique et religieux qui a fait des milliers de morts depuis 2013.