La commission constituante syrienne avance, dit De Mistura

Par
Les discussions avancent entre responsables iraniens, turcs et russes réunis à Genève pour évoquer la création de la commission constituante syrienne, a déclaré mardi l'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, dans un communiqué.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

GENEVE (Reuters) - Les discussions avancent entre responsables iraniens, turcs et russes réunis à Genève pour évoquer la création de la commission constituante syrienne, a déclaré mardi l'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, dans un communiqué.

"Au cours de la réunion, des échanges constructifs ont eu lieu sur la création et sur le fonctionnement d'une commission constituante et un terrain d'entente a commencé à apparaître", poursuit ce communiqué.

De Mistura a reçu un mandat du Conseil de sécurité des Nations unies pour enclencher un processus politique susceptible de mettre un terme à la guerre civile syrienne. Ce processus doit notamment passer par la rédaction d'une nouvelle constitution et l'organisation d'élections.

Des représentants de plusieurs factions syriennes se sont réunis en janvier à Sotchi, en Russie, et l'ont chargé d'instituer une commission constituante chargée d'élaborer une constitution.

Le dirigeant syrien Bachar al Assad a adressé une liste de personnalités qu'il souhaite voir intégrées dans cette commission et l'opposition devrait faire de même sous peu.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale