La Cour de l'UE confirme que Le Pen doit rembourser 300.000 euros

Par
Le tribunal de l'Union européenne (CJUE) a débouté mardi la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, à qui le Parlement européen réclame 300.000 euros pour avoir rémunéré avec les deniers européens une assistante européenne dotée de fonctions au sein du siège du parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal de l'Union européenne (CJUE) a débouté mardi la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, à qui le Parlement européen réclame 300.000 euros pour avoir rémunéré avec les deniers européens une assistante européenne dotée de fonctions au sein du siège du parti.