Rebekah Brooks, l'arme de destruction massive de Rupert Murdoch

Par
On l'a encore vu ce 19 juillet devant une commission parlementaire à Londres, où elle comparaissait avec Rupert Murdoch et son fils James: Rebekah Brooks, égérie de l'empire de presse du caïd australien, apparaît comme la pièce maîtresse la plus visible et la plus vilipendée. C'est la rançon (cruelle) de la gloire (ignoble). Portrait d'une météorite ambitieuse et cynique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.