Hollande au Tchad : comment Idriss Déby est redevenu le meilleur ami de la France

Par

Le président français s'est rendu samedi au Tchad, quelques jours après l’annonce d’une nouvelle opération française au Sahel, consacrée à la lutte antiterroriste et basée à N'Djamena. Les interventions militaires au Mali et en Centrafrique ont contribué à rendre incontournable le despote Idriss Déby. Et tant pis pour les droits de l’Homme. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant quelques mois, Idriss Déby s’est inquiété. François Hollande venait d’être élu président de la République et, dépourvu des vieux réseaux de ses prédécesseurs, il jurait de rompre avec la Françafrique. Depuis, il s’est rassuré : malgré les atteintes aux droits de l’Homme, la répression de l’opposition et les accusations de corruption, le président tchadien reste un des principaux alliés de la France en Afrique. Les interventions militaires au Mali et en Centrafrique l’ont même rendu incontournable.