Brad Parscale, le sorcier numérique de Trump

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ironie de l’histoire, c’est sur Facebook et non pas sur Twitter, victime d’un piratage massif, que Trump a d’abord annoncé le remplacement de Parscale. Parscale avait en effet convaincu Trump de miser sur Facebook, plutôt que sur Twitter, s’il voulait être le prochain président. Dans un entretien accordé en octobre 2017 à la chaîne de télévision CBS, il résumait ainsi sa stratégie : « J’ai compris très tôt que Trump gagnerait grâce à Facebook. Il parlait aux gens sur Twitter, mais il allait gagner sur Facebook […]. Facebook a été sa méthode, l’autoroute sur laquelle sa voiture a roulé. »