Le PS se divise sur la reconnaissance d’un Etat palestinien

Par

A quelques jours du débat à l'assemblée générale de l'ONU, des responsables socialistes ont affiché publiquement des positions contradictoires. Si le PS a voté récemment une motion de soutien à l'initiative palestinienne, le sujet reste extrêmement sensible en interne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En rangs divisés: à l'approche du débat à l'assemblée générale des Nations unies, prévu le 23 septembre, le PS a étalé au grand jour sa désunion sur la reconnaissance d'un Etat palestinien, catégoriquement rejetée par Israël.