A Tahiti, une personne sur 30 consomme de l’ice

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Devant un mur rose de Faa’a, banlieue sud de Papeete, quatre jeunes Tahitiens aux visages burinés par le soleil scrutent les voitures et les passants d’un regard blasé. Parmi eux, Moe, 22 ans, un habitué des lieux. Tatouages marquisiens sur les bras aux muscles saillants, il a cédé à la mode locale des cheveux en crête à la blondeur décolorée que n’aurait pas reniée Paul Pogba il y a un temps.