Données des passagers aériens: la France crée son propre fichier

Par

La loi de programmation militaire crée un fichier collectant les données d'enregistrement (PNR) de tous les passagers atterrissant ou décollant en France. Elle ouvre la voie à des pratiques de profilage décriées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La loi de programmation militaire (PLM) a provoqué une belle levée de boucliers en encadrant l’accès des services secrets à nos données de connexion (dont la géolocalisation en temps réel des téléphones portables). Une autre disposition de ce texte, définitivement adopté au Sénat le 10 décembre 2013, est passée plus inaperçue. L’article 17 prévoit la création d’une plateforme de collecte des données de réservation (dites PNR, pour passenger name record) et d’enregistrement (API pour advanced passengers system) des passagers aériens. Un fichier qui ouvre la porte à des pratiques de profilage à grande échelle, en permettant de différencier a priori (en fonction de leur itinéraire, de leur mode de paiement, etc.) des passagers « normaux » et des passagers « suspects », à suivre de plus près.