Comment la propagande de l'Etat islamique se joue de l'Occident

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 18 novembre, l’État islamique (EI) publie le nouveau numéro de Dabiq, son « magazine » anglophone destiné à ses lecteurs occidentaux. Moins de cinq jours après les attentats de Paris, cette 12e édition consacre sa une aux massacres perpétrés dans la capitale française avec, en titre, « Just terror », « Uniquement la terreur » en français. Les attaques sont évoquées dans un éditorial, accompagné de photos prises le soir du vendredi 13, et au fil des différentes rubriques de Dabiq : conseils aux djihadistes, « leçons religieuses », reportages sur le terrain ou encore sélection des « meilleures » vidéos d’exécutions et de propagande réalisées par ses différentes « wilayats », ses provinces.