Les médias américains participent à la fabrication du phénomène Trump

Par

Donald Trump, candidat à l’investiture du parti républicain, n’en finit pas d’occuper l’espace médiatique. Dominant ses concurrents dans les sondages, brouillant le débat avec ses déclarations à l’emporte-pièce, il a imposé son rythme aux médias, qui gonflent le phénomène.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à New York (États-Unis).- Commençons par donner un chiffre. Entre janvier et novembre 2015, les trois réseaux hertziens historiques des États-Unis – ABC, CBS et NBC – ont dédié 234 minutes de leurs émissions d’information du soir à Donald Trump, c’est-à-dire plus de temps d’antenne pour le candidat à l’investiture du parti républicain que pour tous les candidats démocrates confondus.