La Hongrie à la dérive (2): l'opposition s'ébroue doucement

Par

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán et son régime autoritaire sont parvenus à réveiller la société civile. Associations, collectifs, nouveaux partis, comme le LMP... Une partie de la Hongrie ne se contente pas de manifester, mais s'est mise à débattre de sujets, notamment sociaux, évacués depuis vingt ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Budapest (Hongrie)