L'Unicef à court de mots pour dénoncer les morts en Syrie

Par
L'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a publié mardi un "communiqué" vide pour exprimer son indignation devant le nombre d'enfants figurant parmi les victimes des bombardements qui s'abattent sur la Ghouta orientale, région proche de la capitale syrienne Damas, assiégée depuis des années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - L'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a publié mardi un "communiqué" vide pour exprimer son indignation devant le nombre d'enfants figurant parmi les victimes des bombardements qui s'abattent sur la Ghouta orientale, région proche de la capitale syrienne Damas, assiégée depuis des années.