Mandat d'arrêt contre 170 soldats turcs accusés d'être liés à Gülen

Par
Les autorités turques ont émis de nouveaux mandats d'arrêts à l'encontre de 170 militaires soupçonnés d'être liés à la confrérie de Fethullah Gülen elle-même accusée d'avoir planifié le coup d'Etat manqué de juillet 2016, rapporte mardi l'agence de presse Anatolie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ISTANBUL (Reuters) - Les autorités turques ont émis de nouveaux mandats d'arrêts à l'encontre de 170 militaires soupçonnés d'être liés à la confrérie de Fethullah Gülen elle-même accusée d'avoir planifié le coup d'Etat manqué de juillet 2016, rapporte mardi l'agence de presse Anatolie.