Au Tchad, la France est prête à toutes les compromissions pour éviter le chaos

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au moment même où les répressions de manifestations ont fait au moins cinq morts au Tchad, une administration française qui dépend du premier ministre recommande de « maintenir notre effort de coopération sécuritaire » avec ce pays du Sahel. Dans un document « confidentiel défense » de seize pages dont Mediapart a pris connaissance, il apparaît sans ambages qu’au Sahel, la lutte contre l’islamisme justifie toutes les compromissions.