L'Iran dément protéger le fils de Ben Laden, Hamza

Par
L'Iran a démenti mardi accueillir sur son territoire et protéger le fils d'Oussama ben Laden, le fondateur d'Al Qaïda tué en 2011 au Pakistan, comme l'en accuse le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - L'Iran a démenti mardi accueillir sur son territoire et protéger le fils d'Oussama ben Laden, le fondateur d'Al Qaïda tué en 2011 au Pakistan, comme l'en accuse le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman.